Attentions aux erreurs pour vos investissements dans l’Assurance-Vie

L’assurance-Vie est LE placement préféré des français. Actuellement, pas moins de 1.500 milliards d’euros d’épargne y sont placés, devançant très nettement tous les autres placements disponibles. Certes, il offre de très nombreux avantages, mais il y a tout de même certaines erreurs pour lesquelles vous devez faire particulièrement attention au moment de souscrire à votre Assurance-Vie. Nous allons vous présenter les choses à faire, et à ne pas faire, quand vous souscrivez et possédez un tel contrat. 

Assurance Vie risques

Ouvrez la le plus tôt possible

On entend bien souvent que l’assurance-vie offre des avantages fiscaux très importants. En revanche, afin d’en profitez, vous devrez dépasser une certaine durée de rétention. Autrement, vous ne bénéficierez en aucun cas des avantages et cela serait très dommage. En l’occurence, il faudra attendre au minimum 8 ans avant de bénéficier des avantages fiscaux de l’assurance-vie. Toutes les sommes retirées après cette date vous permettront de bénéficier d’un abattement fiscal de 4.600 euros par an si vous êtes seuls, et 9.200 euros s vous êtes en couple.

Variez les assureurs

Bien que l’assurance-vie ne soit pas un placement trop risqué, nous vous conseillons grandement de varier les différents assureurs et de ventiler votre portefeuille de placement. Cela vous permettra de vous prémunir face aux risques de défaillance de votre assureur mais également de bénéficier de taux plus attractifs de manière générale. La diversification, en finance, est un point clef pour assurer de bons rendements.

Nous vous conseillons également de ne pas mettre tout votre investissement sur des fonds en euros uniquement. Et pour cause, bien qu’ils garantissent un taux minimum assuré, le rendement sur le long terme va en décroissance et est très nettement inférieur aux fonds en unités de compte tels que les actions. Nous vous conseillons vivement de diversifier votre assurance vie avec des fonds eu euros et des fonds en unités de compte. Là encore, cela vous permettra de bénéficier des meilleurs rendements tout en gardant un risque modéré.

Ne vous précipitez pas

Attention, en cas de baisse des cours des actions, nous vous déconseillons de vendre en panique. En effet, voyez l’assurance-vie comme un placement de long terme, puisque c’est ce qu’il est. A long terme, les actions finissent toujours par remonter, comme le montre très bien l’évolution de la bourse et CAC40 sur ces 30 dernières années. Il faudra donc parfois être patient et ne pas vous précipiter en cas de baisse importante du cours de vos actions.

Il faut également que vous ne tombiez pas dans le piège des taux de l’ordre, par exemple, de 4% au moment de la souscription de votre contrat. Et pour cause, le taux alors annoncé est pour le court terme. Or, votre assurance-vie doit voir à long terme. Nous vous conseillons donc de bien regarder l’historique du rendement de votre assurance-vie sur les 10 dernières années afin de voir l’évolution des rendements annuels. Les vrais bons assureurs sur le marché ne vous présenteront jamais ce genre de taux, ne vous laissez pas berner.

Désignez plusieurs bénéficiaires

Enfin, le dernier conseil que nous pouvons vous donner est de désigner plusieurs bénéficiaires de votre contrat d’assurance-vie. En effet, si vous n’en désignez qu’un seul et que ce dernier décède avant vous, le contrat sera caduque et il n’y aura aucun avantage fiscal associé. Pensez donc à mettre plusieurs personnes et à faire figurer une formulation du type « Mon conjoint, à défaut mes enfants nés ou à naître, à défaut mes héritiers » permet de faire face à ce risque considérable.

Attentions aux erreurs pour vos investissements dans l’Assurance-Vie
5 (100%) 1 vote