Banque : 3 millions de clients français « fragiles »

L’Observatoire de l’inclusion bancaire a publié un rapport sur l’accessibilité des services bancaires aux français en 2015. Parmi les différents chiffres annoncés, l’un d’eux ressort particulièrement : ce seraient pas moins de 3 millions de français qui auraient une situation bancaire fragile.

Si évidemment tous ces français ne sont pas en interdit bancaire, ils ont cependant eu des difficultés pendant l’année avec une interdiction de chéquier, un incident de paiement ou encore un accès au crédit. Cela n’empêche pas la France d’être l’un des pays européens les plus ouverts au niveau des services financiers du grand public (94.9% contre 92.5% dans le reste de la zone Euro). On notera également que ces 3 millions restent assez raisonnables quand on sait que 8.8 millions de français vivent sous le seuil de pauvreté.

500.000 français n’ont pas de compte bancaire

L’Observatoire a notamment donné un certain nombre de raisons sur ce score particulièrement élevé, à l’instar du droit au compte, ou la popularité des cartes de paiement à autorisation automatique. Ces dernières sont particulièrement populaires puisqu’elles seraient au nombre de 8.6 millions sur le territoire. Cela n’empêche quand même pas que 500.000 personnes vivent aujourd’hui sans compte bancaire en France.

Hormis ces personnes-là, la Banque de France a cependant utilisé la règle du « droit au compte » pour permettre à 69.000 personnes d’accéder à un compte bancaire basique malgré le fait qu’ils s’étaient vu refuser l’ouverture d’un compte courant auprès de différents établissements. Outre les banques de réseau, il faut savoir que les banques en ligne de notre comparatif offrent pour la plupart des comptes pour ceux qui se sont vus refuser une ouverture.

Observatoire

Un accès au crédit assez inégal

Au delà de ces bons chiffres, un certain nombre de services bancaires ne sont pas aussi équitables. C’est notamment le cas des crédits qui restent plutôt liés à une population aisée. C’est aussi le cas pour la banque en ligne qui est certes entièrement gratuite, mais qui impose généralement des conditions de revenus minimum (ex : BforBank demande 1.600€ net par mois pour ouvrir un compte courant sans frais).

Malgré les taux bas, certaines familles qui connaissent des difficultés financières ne peuvent quand même pas se permettre d’accéder à un crédit immobilier. L’Observatoire reconnait que la médiane du revenu des emprunteurs se situe actuellement au-dessus du revenu médian des ménages français. En parallèle, le crédit à la consommation est lui en recul.

Visiter le site

Banque : 3 millions de clients français « fragiles »
3.5 (70%) 4 votes