BforBank constate déjà des effets Loi Macron

Le 6 février dernier entrait en vigueur la loi Macron sur la mobilité bancaire. Cette dernière vise à simplifier considérablement les démarches pour changer de banque et ainsi, augmenter la concurrence entre les différents établissements bancaires. Un peu plus d’un mois après son lancement, BforBank, la banque en ligne du Crédit Agricole constate déjà des effets bénéfiques. Elle en profite également pour dénoncer, très discrètement, la démarche du numéro 1 du marché, Boursorama Banque. 

Banque en ligne

4 personnes sur 10 utilisent B Switch de BforBank

B Switch de BforBank, c’est le service, entièrement gratuit, proposé par la banque en ligne BforBank pour permettre à ses nouveaux clients de changer de banque très simplement. Depuis la mise en application de la loi Macron, 4 nouveaux clients sur 10 font appel à ce service pour transférer leur nouveau RIB aux différent(e)s personnes et organismes qui effectuent des opérations avec l’ancien compte de la personne. Ce chiffre reste cependant assez régulier sur les 30 jours étudiés.

Sur ces 40% de personnes faisant appel au service, 6 sur 10 « demandent la fermeture du compte d’origine ». Cette démarche est parfaitement autorisé par la loi Macron, mais pas du tout obligatoire. Il est en effet possible de demander le transfert du compte sans la fermeture de l’ancien compte. Cela permet aux clients de tester leur nouvel établissement bancaire sans pour autant se retrouver piégés. en ce qui concerne le type de clients, il s’agît, comme souvent chez BforBank de « profil similaire aux clients historiques, majoritairement urbains et CSP+ ».

Un bilan jusque là plutôt positif

Comme pour l’ensemble du marché de la banque en ligne, la mise en application de la loi Macron sur la mobilité bancaire a profité a BforBank. C’est du moins ce que souligne le directeur général adjoint, Pascal Pflieger « Sans offre particulière, l’application de la loi Macron a engagé chez BforBank un mouvement plus important que prévu avec des mobilités entrantes stables ». Pour l’instant, aucun chiffre n’a encore été transmis en ce qui concerne le nombre (en net) de clients conquis par BforBank sur la période.

On en sait en revanche davantage concernant le nombre de personnes ayant demandé à quitter l’établissement. Ils seraient 148 à vouloir se rendre dans une autre banque. Parmi ces 148, « 135 proviennent d’un concurrent en ligne qui a fortement communiqué sur une opération commerciale spécifique, à savoir le versement d’une prime associée à la souscription au service de mobilité bancaire ». Derrière ces accusations assez discrètes se cache Boursorama Banque, la banque en ligne de la Société Générale. On apprend également que « peu de demandes de clôture ont été observées sur ces 135 dossiers ». Cela s’explique donc principalement par la simple volonté de certain clients d’aller profiter de la prime provisoire offerte par Boursorama Banque.

Cette dernière était de 30 euros pour tout changement de domiciliation bancaire. C’est certainement grâce à cette offre promotionnelle que le numéro 1 du marché a pu afficher des chiffres très impressionnants de 16.000 mandats entrants le 23 février dernier. Une très grande partie de ces mandats proviennent d’une banque traditionnelle, le LCL, qui a très mal pris la politique plutôt agressive de Boursorama Banque.

Un processus qui a du mal à se mettre en marche

Bien que la loi Macron commence à porter ses fruits, les résultats restent malgré tout inférieurs aux attentes. Cela est principalement lié à la lenteur d’exécution des banques de départs qui ne souhaitent pas voir partir leurs clients. BforBank n’a pas manqué de souligner un « début difficile dans le fonctionnement du service » : « A date, une part très importante des demandes de mobilité n’aboutissent pas du fait de la difficulté à obtenir des retours des banques de départ. ».

Autre point qui ralentit encore le changement de domiciliation : la non prise en compte des produits d’épargne, et notamment le Livret Epargne. En effet, de nombreux clients potentiels qui contactent le service client demandent si il est également possible de rapatrier ce type de produits. Malheureusement pour les banques en ligne, cela n’est pas encore pris en compte par les contrats de mobilité bancaire. Par conséquent, certaines personnes souhaitant changer d’établissement sont encore un peu réticentes.

Visiter le site

BforBank constate déjà des effets Loi Macron
5 (100%) 2 votes