Bilan très contrasté chez Orange Bank après 2 mois d’activité

A l’occasion du Paris Fintech Forum, le PDG d’Orange Stéphane Richard est revenu sur les premières performances de son nouvel établissement bancaire, Orange Bank. S’il se félicite des premiers résultats, force est de constater qu’ils sont bien inférieurs aux ambitions initiales : en deux mois, la banque mobile est parvenue à séduire tout juste 50.000 clients.

orange bank

Lorsqu’il a officialisé la création d’Orange Bank, Stéphane Richard se voyait déjà en haut de l’affiche. En pronostiquant 100.000 clients au bout d’un mois, 400.000 clients fin 2017 et 2 millions de clients à l’horizon 2020, Orange Bank devait être le nouvel incontournable de la banque en ligne. Seulement les chiffres en disent actuellement autrement : au bout de deux mois d’existence, Orange Bank compterait seulement 50.000 clients.

Ce chiffre est d’autant plus inquiétant que l’on sait qu’Orange a sollicité ses 25 millions de clients français pour le lancement de cette nouvelle banque mobile. Aussi, un budget marketing de 500 millions d’euros a été provisionné par le groupe pour le lancement et les premières années d’activité. C’est bien plus que tous les autres établissements, mais cela n’a pas encore porté ses fruits.

Pourquoi ce manque d’intérêt pour Orange Bank ?

Il faut le reconnaitre, les dix premiers jours suivant le lancement ont été d’un vif succès pour l’établissement bancaire, puisque ce sont 30.000 comptes qui ont été ouverts. S’en est suivi ensuite plusieurs semaines avec une croissance beaucoup plus faible, où les nombreux problèmes techniques de la banque y sont probablement pour quelque chose. Le PDG de la société a même été obligé de s’excuser publiquement à ce sujet.

Deux autres critiques reviennent de manière récurrente : le fait qu’Orange Bank facture 5 euros de frais mensuel en cas d’inactivité (alors même qu’elle s’annonce entièrement gratuite), et le choix trop limité de produits bancaires. En effet, elle n’offre ni crédit, ni Livret A, ni compte bourse, ni carte bancaire premium. Autrement dit, elle se positionne loin derrière ses rivales en ligne qui offrent toutes des solutions similaires à celles que l’on retrouve dans les banques physiques.

Au bout d’une année d’activité, le PDG d’Orange ambitionne de faire de son établissement un acteur « dans le top 5 ou 6 des banques digitales ». En prenant les chiffres actuels du marché, Orange Bank devrait donc conquérir entre 150.000 et 250.000 client sur les 12 premiers mois de son existence.

A l’horizon 10 ans, Orange Bank a toujours un objectif « significatif mais raisonnable » de 2 millions de clients. Il devra ainsi se donner les moyens de rivaliser sérieusement avec les banques en ligne actuelles, qui sont parvenues à contenir l’essor d’Orange Bank en adaptant leur offre de manière efficace.

Bilan très contrasté chez Orange Bank après 2 mois d’activité
4 (80%) 4 votes