Carte bancaire pour migrant : clarification de la situation

Vous l’avez peut-être vu sur les réseaux sociaux, cette fameuse carte bancaire pour migrant qui circule et qui fait jaser. L’euro-député du Front National Bernard Monot n’a pas hésité a critiquer sévèrement la politique du gouvernement sur des faits qui ne sont absolument pas avérés. Il critique dans un éditorial sur Facebook le montant accordé aux migrants, prétendant qu’ils recevraient 40€ par jour pour vivre sur le territoire.

Carte bancaire des migrants

La carte bancaire est donnée dans le cadre de l’ATA

Dans la réalité, cette carte bancaire gratuite qui est donnée aux migrants a une raison d’être louable (elle facilite bien les choses du gouvernement qui ne peut pas gérer l’argent liquide dans les demandeurs n’ont pas de compte bancaire), et l’objectif de M. Monot est simplement de critiquer l’allocation pour demandeur d’asile (ADA).

Tout d’abord, il faut savoir qu’aujourd’hui l’ADA n’existe plus, et qu’elle a été remplacée depuis par l’ATA. ATA signifie « allocation temporaire d’attente », et elle n’est plus seulement distribuée au migrants. En l’occurence, les apatrides, salariés expatriés ou détenus libérés peuvent se voir allouer cette prime dans certaines conditions. Cette allocation est « familiale », et elle évolue selon le nombre de membres de la famille. Il y a un certain nombre de conditions (comme accepter les conditions d’hébergement imposées) qui lui sont rattachées.

Autre mensonge de M. Bernard Monot : le montant qui est accordé aux personnes ayant droit à cette aide. En l’occurrence, il affirme qu’une aide de 40€ par jour est offerte à ces personnes-là, ce qui est absolument faut. En l’occurrence, un barème fixe à 6.80€ la prime qui est accordée pour une personne seule, et 10.20€ pour un couple. Au grand maximum, pour une famille de 10 personnes (!), l’allocation s’élève à 37.40€ par jour. L’euro-député a voulu aggraver l’addition pour faire jaser encore davantage.

Evidemment, cela n’a rien à voir avec les cartes bancaires qui sont attribuées par les différentes banques en ligne dont nous parlons sur notre site. Mais l’histoire est assez originale, et valait le coup d’être relevée. En attendant, pour ceux qui sont intéressés, vous pouvez toujours aller consulter notre guide comparatif des cartes bancaires disponibles, ou vous rendre directement sur les pages de présentation des plus grandes banques sur internet du marché français. L’une des plus sérieuses à cet égard n’est autre que la banque en ligne du Crédit Mutuel CIC, Monabanq.

Carte bancaire pour migrant : clarification de la situation
3.36 (67.27%) 11 votes

One Response to “Carte bancaire pour migrant : clarification de la situation”

  1. Philippe Perchirin 26 juillet 2016 à 6 h 20 min

    « Tout d’abord, il faut savoir qu’aujourd’hui l’ADA n’existe plus, et qu’elle a été remplacée depuis par l’ATA. »

    C’est strictement le contraire qui est vrai : l’ATA et l’AMS (allocation mensuelle de subsistance) sont remplacées, au 01/11/2015, par l’ADA, allocation de demandeur d’asile, gérée par l’OFII.

    Source https://fr.wikipedia.org/wiki/Allocation_temporaire_d%27attente, ANPE et OFII.

    Une clarification plutôt obscurcissante, non ? Faites correctement vos recherches, bordel !

Laisser un commentaire