L’épargne en ligne souffre encore d’un manque de notoriété

Ces dernières années, le nombre de services autour de l’épargne en ligne a cru de manière considérable. Pour autant, peu de français connaissent ces solutions pour placer de l’argent généralement plus intéressantes que les solutions traditionnelles. Une étude pour Deloitte et WeSave montre que 25% des français qui épargnent connaissent les produits sur internet.

Epargne des français placement

Que ce soit via une banque en ligne ou via une fintech, il est devenu assez facile de placer son argent sur une plateforme web. Que ce soit pour des livrets d’épargne ou de l’assurance-vie, les rendements offerts en ligne sont généralement plus intéressants que ceux offerts par les établissements bancaires traditionnels. L’une des principales différences entre ces deux solutions est que les banques en ligne ne facturent aucun frais de gestion (ni de droit d’entrée, ni de frais de gestion, ni de droit de sortie).

Pour autant, si l’épargne en ligne a vraiment des avantages incontestables, elle n’en reste pas moins peu connue. Seulement 25% des français qui épargnent connaissent cette façon de placer leur argent via des services internet, et 25% de ces derniers y ont déjà investi de l’argent. 48% des personnes sondées affirment qu’elles recherchent encore un conseiller physique pour les accompagner au quotidien dans leur démarche d’épargne. Sur le panel interrogé, 54% des épargnants reconnaissent qu’une solution en ligne prélève des frais beaucoup moins importants qu’une offre classique.

L’assurance-vie connait un regain d’intérêt

Parmi les services sur internet, il y a évidemment le livret épargne que tout le monde connait, mais également l’assurance-vie. Cette dernière a connu un regain d’intérêt ces dernières années notamment en raison de son rendement plus généreux que celui du Livret A. Quand on compare l’offre traditionnelle et l’offre en ligne sur l’année 2016, les chiffres parlent par eux-mêmes : la Banque de France a relevé un taux moyen pour de l’assurance-vie à capital garanti de 1,93% en 2016.

A titre de comparaison, une assurance-vie à capital garanti en ligne, comme celle chez Fortuneo (Suravenir Opportunité), a offert 3,10% de rendement net de frais de gestion en 2016. Du côté de chez BforBank, c’est 3,04% de rendement net de frais de gestion sur sa meilleure assurance-vie à capital garanti (Fonds Euro Allocation Long Terme 2) qui a été observé. Cette dernière se permet même d’offrir actuellement 150 euros de prime pour l’ouverture d’un tel contrat.

Visiter BforBank

Les livrets réglementés baissent en popularité

Le Livret A et le LDDS n’ont plus vraiment le vent en poupe. Si le Livret A est parvenu tant bien que mal à endiguer sa chute au mois de novembre, ce n’est pas le cas du LDDS qui connait maintenant une série de 3 mois de décollecte nette. Face à des taux d’intérêt particulièrement faibles (0,75% net pour les deux livrets, en sachant que l’inflation est à plus de 1%), les particuliers cherchent de nouvelles alternatives pour placer leur argent. Si l’assurance-vie reste l’un des canaux principaux pour faire fructifier son capital sans risque, d’autres se lancent sur d’autres créneaux tels que le trading en ligne pour assurer des rendements plus intéressants – mais aussi plus risqués.

Alors que les livrets réglementés sont plafonnés à 22.950 euros et 12.000 euros respectivement, il est toujours possible de placer son argent sur les livrets bancaires plus classiques. Cependant, le rendement n’est pas vraiment meilleur – même dans les banques en ligne qui sont réputées pour leur compétitivité. A titre d’exemple, le taux du livret d’épargne Hello bank! se limite à 1% brut par an, tandis que celui de BforBank se cantonne à 0,3% brut par an. Boursorama est au même niveau, tandis que ING Direct se limite à 0,1% brut pour son fameux Livret Epargne Orange.

L’épargne en ligne souffre encore d’un manque de notoriété
5 (100%) 1 vote