Le financement participatif ne remplacera pas les banques

« Le financement participatif ne remplacera pas les banques ». Tel est le constat de Bernard Pouy, le DG de Groupama qui voit dans le crowdfunding un complément à l’offre actuelle des principales institutions dans le monde. C’est d’ailleurs pour cette raison que les banques actuelles n’hésitent pas à nouer des partenariats avec les grandes plateformes de financement participatif en France. Pour ne prendre que quelques exemples, Groupama a signé un accord avec Unilend, pendant que Fortuneo s’est associé à SmartAngels et que Axa travaille avec Lendopolis.

Si pour les dossiers complexes, les entreprises feront toujours appel aux banques, les dossiers plus simples peuvent être financés et traités par le grand public. Sans grande surprise, les montants du financement participatif augmente de manière drastique en France, tirés par des avantages et des rendements très séduisants pour les particuliers : face au Livret A qui ne rapporte plus que 0.75%, il est temps de trouver des alternatives plus lucratives, à l’instar des différents livrets épargnes des banques en ligne, ou du crowdunding. Le site Bulb in Town affirme également que 40% du montant collecté par des plateformes allaient vers les entreprises. Les dons quant à eux ne croissent pas de manière aussi importante.

Pourquoi un tel engouement ?

Pourquoi est-ce que le financement participatif connaît un tel engouement ? Parce que les entreprises ont besoin de capitaux ponctuellement, avec des montants plutôt limités. Selon les chiffres de l’association Financement Participatif France, 55% des entreprises ont des besoin de financement inférieurs à 10.000 euros. Mais en plus de cela, les entreprises bénéficient aussi de ces campagnes de financement participatif au niveau de la visibilité : le co-fondateur de Lendopolis Vincent Ricordeau affirme à juste titre « c’est un plan de communication gratuit et viral ».

crowdfunding

Le financement participatif ne remplacera pas les banques
5 (100%) 2 votes

Laisser un commentaire