Les Français épargnent de moins en moins en 2017

En Europe, si il y a bien des « champions de l’épargne », ce sont bien les Français ! En effet, ces derniers ont une propension à mettre de l’argent de côté que l’on ne retrouve pas chez nos voisins. Malgré tout, cette habitude tend à se perdre légèrement puisqu’en 2016, le taux d’épargne est descendu à un niveau jamais atteint depuis 1990 : 13,6%. La consommation repart légèrement et il en va de même pour l’investissement immobilier, qu’il soit pour une résidence principale ou pour du locatif. 

Francais épargnent moins

Le cochon attire de moins en moins

Les Français aiment mettre de l’argent de côté, c’est bien connu. Le taux d’épargne a toujours été très élevé ce qui n’a pas que des inconvénients. En effet, certes cela réduit la consommation des ménages, mais cela permet aussi aux entreprises d’investir facilement. Car, qui dit investissement dit besoin d’épargne. Sans épargne préalable, les entreprises sont obligées de passer sur les marchés financiers pour s’endetter à des coûts souvent bien plus importants. Cependant, pas d’inquiétude, avec un taux d’épargne de 13,6% en 2016, on est bien loin de manquer de sources pour les investissements.

Pour la première fois depuis 1990, le taux d’épargne a atteint un niveau historiquement bas. En effet, alors que le taux d’épargne était de 14,2% en 2015, il est passé à 13,6% en 2016. Afin de trouver ce dernier, l’Insee a tout simplement regardé la part du revenu brut avant impôt qui était placée en banque. Dans son rapport paru le 30 mai 2017, il s’avère que ce taux est de 13,6%. Par exemple, pour un revenu brut de 1.000 euros, 136 seront placés sur un Livret Epargne ou équivalent. Cela signifie une part plus importante destinée aux dépenses, qu’elles soient obligatoires (loyer, essence,…) ou pour les loisirs.

Une explication principale : les taux faibles

Si il y a bien une raison qui saute aux yeux et qui peut expliquer ce moindre attrait pour l’épargne, c’est bien les taux très faibles des livrets d’épargne et des assurances vie. En effet, pour le premier, comme le Livret A ou le LDD par exemple, le taux n’est que de 0,75% net ce qui permet tout juste de compenser l’inflation et de conserver la valeur de l’argent. Le second, et notamment les assurances-vie sur fonds en euros, ont vu leur rendement baisser considérablement sur les dernières années. Entre épargner pour peu gagner ou dépenser, les Français ont pris leur décision. Mais la faiblesse des taux des livrets et assurances vie n’est pas la seule raison de cette baisse du taux d’épargne.

Le secteur immobilier est très attractif

En plus des taux faibles, on constate un attrait très marqué pour l’immobilier. Et pour cause, emprunter est aujourd’hui on ne peut plus intéressant avec des taux d’intérêts on ne peut plus bas. A cela s’ajoute un prix de l’immobilier très attractif pour motiver encore davantage les Français à investir dans la pierre. Au final, on constate que le nombre d’achats immobiliers, que ce soit pour la résidence principale ou pour faire de l’investissement locatif, a très nettement augmenté. Moins d’épargne, plus d’investissement !

Bien que toujours assez averses au risque, les Français se tournent tout de même vers des placements à meilleurs rendements, avec notamment des placements en bourse. Bien que plus risqués, ces derniers offrent des rendements très nettement supérieurs sur le long terme.

Pour découvrir les meilleures offres bourse du marché ou pour souscrire à un crédit immobilier, les banques en ligne offrent d’excellentes solutions. On peut notamment citer Boursorama Banque, Hello Bank! ou encore ING Direct qui mettent la barre très haute dans ces catégories.

Visiter ING Direct

Les Français épargnent de moins en moins en 2017
5 (100%) 2 votes

Laisser un commentaire