ING Direct ferme son centre d’appel à Reims

On peut imaginer la surprise des 53 salariés de la plateforme téléphonique ING Direct de Reims lorsqu’ils ont appris que leur lieu de travail allait mettre la clef sous la porte le 31 mai 2017. Face à cette nouvelle, ils ont tous décidé de se mettre en grève le mardi 21 février 2017. Cela faisait 10 ans que ING Direct disposait de ce plateau à Reims. 

ING Direct Reims

Une mauvaise nouvelle apprise par erreur

C’est suite à un mail envoyé par erreur le 28 novembre 2016 que les 53 employés du centre d’appel de Reims ont été informés que leur lieu de travail allait fermer mi 2017. Les employés de ING Direct, première banque en ligne en Europe et en France, n’auraient jamais du recevoir par mail ce courrier dans lequel les différentes étapes de la réorganisation de la société étaient expliquées. Cette décision suit la nouvelle stratégie de ING Direct qui souhaite mettre l’accent sur la qualité de ses clients, et non plus la quantité.

Autre point de difficulté, la banque en ligne voit son modèle économique (gratuit pour les clients) bouleversé en raison des taux faibles : les établissements ne peuvent plus prendre de marge sur les produits de taux – ce qui était leur seule source de revenus jusqu’à présent.

Les négociations du plan de Sauvegarde de l’Emploi (PSE) ne semblent trop plaire à ces employés qui vont bientôt se retrouver au chômage. Afin de se faire entendre, ils viennent d’entreprendre une grève et vont saisir les instances syndicales. Du côté de la direction de ING Direct, aucun commentaire n’a été fait concernant la fermeture de ce centre d’appel. Le centre avait été lancé en 2007 à Reims grâce à l’aide de l’agence de développement économique. Malgré la fermeture de ce centre, Investin’Reims demeure optimiste.

Une suppression massive d’emplois

Ces 53 postes ne sont que la partie émergente de l’iceberg. En effet, pas moins de 7.000 emplois devraient être économisés dans le but de réduire les dépenses de 900 millions d’euros. En décembre 2016, on avait également assisté à la fermeture des deux « agences physiques » de la banque en ligne numéro 1 en France à Lyon et à Paris. Les deux ING Direct Café avaient été fermés afin, une fois de plus, de réduire les coûts de fonctionnement de l’établissement. Tout est fait pour réduire au maximum les dépenses et proposer des tarifs les plus compétitifs possibles pour le million de clients de la banque en ligne.

Au total, entre Reims Lyon et Paris, ce n’est pas moins de 70 personnes qui vont se retrouver au chômage suite aux restructurations de ING Direct. A l’horizon 2021, 7.000 postes devraient disparaître au Pays-Bas et en Belgique. Toutes ces suppressions de postes peuvent apparaître comme très surprenantes quand on sait que le groupe d’originaire hollandaise a réalisé un bénéfice de 4,5 milliards d’euros l’année passée.

Les 53 employés du centre d’appel de Reims conseillaient les clients sur les différents produits d’investissement. La nouvelle organisation placera ce service au siège et sera gérée par une société de prestation de service indépendante du groupe. Quoi qu’il en soit, la qualité de service proposée par les conseillers ING Direct sera conservée.

ING Direct ferme son centre d’appel à Reims
4.4 (87.14%) 14 votes

Laisser un commentaire