La Poste lancera sa banque en ligne en 2018

Selon des informations révélées par Les Echos, La Poste compterait lancer sa propre banque en ligne dès 2018. Elle rivaliserait avec les acteurs bancaires traditionnels existants tels que Société Générale (Boursorama Banque), BNP Paribas (Hello Bank!) ou Crédit Agricole (BforBank) dans un secteur en pleine croissance.

Si Orange sera le premier acteur « non bancaire » à se lancer sur le créneau de la banque en ligne, La Poste le suivrait de près. Pour rappel, l’opérateur téléphonique promet le lancement de son établissement dématérialisé encore au premier semestre 2017, et ce malgré quelques retards de dernière minute.

Bien que La Poste ait déjà une grande expérience dans la banque (avec La Banque Postale), elle semble cependant avoir moins d’ambitions qu’Orange sur ce créneau : d’ici à 2025, La Poste voudrait compter pas moins d’un million de clients pour sa banque en ligne pendant qu’Orange Bank annonce un objectif de 2 millions de clients dès 2020. Elle pourra s’appuyer sur les clients de La Banque Postale Chez Soi (LBPCS) qui pourraient rapidement migrer vers cette nouvelle offre.

La banque en ligne de La Poste

Une banque en ligne en réflexion depuis fin 2015

Ce projet de banque en ligne pour La Poste n’est pas récent : il aurait été initié dès la fin de l’année 2015. A sa tête, la directrice du digital de La Banque Postale, Alice Holzman. Plus étonnant, il était question au départ d’une association avec Orange, qui finalement s’est décidé pour mettre la main sur une partie de Groupama Banque pour lancer son offre. En conséquent, La Poste aurait finalement choisi de se lancer seul sur le créneau, grâce à une licence bancaire qu’elle possède déjà…

Mais contrairement aux acteurs comme Orange Bank, BforBank, Monabanq ou ING Direct, La Banque Postale compte s’orienter directement vers ce qu’on appelle une néo-banque. Il s’agit d’un établissement bancaire conçu entièrement pour mobile et tablette (avant même la version ordinateur) similaire à ce qu’on peut voir en Allemagne avec N26 ou en Angleterre avec Monzo. Une stratégie plutôt curieuse quand on sait que La Poste pourrait s’appuyer en partie sur son ensemble d’agences pour développer sa relation client, ce que compte faire Orange pour son lancement.

Une néo-banque La Poste ?

Avec cette stratégie très innovante, La Banque Postale compte rompre avec son image de conservateur pour s’adresser à une clientèle plus jeune, avide de nouvelles technologies. Selon les documents consultés par Les Echos, l’objectif de la banque en ligne de La Poste serait d’attirer des « moins de 35 ans, urbains, actifs et connectés ».

Pour se distinguer de la concurrence, La Poste compterait offrir des services qui vont au delà de la banque traditionnelle (que les clients pourront évidemment aussi retrouver sur l’application). En l’occurrence, la banque en ligne proposera également des paiements entre particuliers mais également des services proposés par des fintechs partenaires de La Banque Postale. C’est ensuite dans un second temps que l’établissement proposera des services bancaires plus complexes comme des crédits immobiliers ou des assurances vie.

La course à la banque en ligne est lancée !

Vous pouvez consulter notre comparatif de banque en ligne ici.

La Poste lancera sa banque en ligne en 2018
4.3 (86.67%) 3 votes