LDD : Avantages du livret de développement durable

Au même titre que le Livret A ou le Livret Jeune, le LDD (abréviation pour Livret de Développement Durable) appartient à ce que l’on appelle les « placements réglementés », ou « livrets réglementés ». Il faut remonter à 2007 pour voir l’apparition du concept de LDD : avant cela, il était connu sous le nom de Codévi.

Principe du LDD

Sur le principe et la définition, le LDD est presque similaire au Livret A. En effet, il permet d’investir son épargne en toute sécurité, avec la même flexibilité, sans aucun frais, et au même rendement. On notera également que les deux placements sont « net d’impôts et de cotisations sociales » : il n’y a donc aucunement besoin de payer cela comme c’est le cas pour les livrets dits « non réglementés » que nous avons comparé ici. Ces derniers se voient assujettis à l’impôt sur le revenu et aux cotisations sociales, à l’instar des placements traditionnels.

LDD : livret de développement durable

Le Livret Développement Durable se cantonne à 12.000€

La seule petite différence entre les deux placement est le plafond de versement est la suivante : le LDD n’acceptera que 12.000€, tandis que le Livret A permet de placer 22.950€. Il n’est pas possible d’ouvrir plusieurs LDD : chaque contribuable français accède à un seul de ces livrets. Il faut donc être majeur pour avoir accès au LDD, il y a donc au maximum deux LDD par foyer. Quant au Livret A, tous les résidents français y sont éligibles, y compris les mineurs. A noter qu’on recommande généralement d’ouvrir un LDD dans la banque où l’on détient son compte courant afin de faciliter les transferts.

C’est le gouvernement qui dicte les principes du Livret A et du LDD, c’est donc lui qui va définir le taux de celui-ci (en fonction principalement de l’inflation). Chacun peut y déposer et retirer son argent à tout moment, à partir de 15 €. Les retraits peuvent se faire par virement bancaire – c’est encore plus simple dans le cas des banques en ligne où tout se fait sur une interface web – ou encore directement au guichet d’une banque, si le client détient un compte dans un établissement physique.

Taux d’intérêt du LDD

Le LDD a exactement le même taux d’intérêt que le Livret A. En l’occurence, depuis le 1er août 2015, il est à 0.75% de rendement, soit 0.25% de moins que précédemment. En février 2016, le gouvernement a abaissé son objectif d’inflation (1% à 0.1%), ce qui implique qu’il sera peu probable de voir une hausse du taux d’intérêt pour le Livret A et le LDD à la prochaine révision, en août prochain. Le gouvernement avait d’ailleurs hésité en février dernier à baisser encore davantage le taux du Livret A et du LDD (à 0.5%) en raison de la faible inflation.

D’une banque à une autre, les intérêts versés sont crédités le 31 décembre, ou début janvier. Dans tous les cas, ils sont calculés selon la règle de la quinzaine (donc deux fois par mois) : il faut que le capital soit au moins placé 15 jours pour qu’il génère un intérêt pour son propriétaire. Il s’agit bien de « quinzaine civile », il faut donc que le capital soit placé au moins entre le 1er et le 15 du mois, ou entre le 16 et le 30/31. Nous vous recommandons donc d’attendre le 1er ou le 16 pour faire un retrait, et ne pas se voir retirer deux semaines de placement.

Si l’épargnant ne touche pas aux intérêts qu’il a touché, ils sont automatiquement rajoutés sur le Livret de Développement Durable (à condition que celui-ci ne soit pas plein) et sont intégrés dans les calculs de l’année d’après.

Si vous avez encore des questions sur le LDD, ses avantages et ses inconvénients, n’hésitez pas à les poser dans la rubrique ci-dessous.

LDD : Avantages du livret de développement durable
5 (100%) 2 votes

Laisser un commentaire