La plateforme de crowdlending Lending Club est en difficulté

Depuis plusieurs années, on assiste de plus en plus à l’émergence d’une nouvelle tendance : le crowdfunding et le crowdlending. Ces deux concepts, assez proches, consistent à effectuer des financements de projets via internet en échange d’une rémunération très compétitive. Malgré leur attrait toujours plus marqué, la plateforme américaine de prêt participatif, Lending Club affiche des pertes depuis trois trimestres. 

Lending Club

3 trimestres d’affilé de déficit chez Lending Club

La plateforme a énormément souffert de la démission de son ancien PDG, le Français Renauld Laplanche. Ce dernier a effet provoqué un sclandale en mai 2016 suite aux soupçons de malversations. Depuis, la plateforme a repris quelques couleurs mais n’arrive toujours pas à inverser la triste tendance de pertes sur les 9 derniers mois. La confiance revient petit à petit aux yeux des investisseurs qui ont été très déçus du buzz survenu en mai dernier. Il faut avouer que l’affaire allait totalement à l’encontre des principes mêmes sur lesquels reposaient Lending Club. Ces derniers étant la simplicité et la transparence. Mi février, la plateforme de prêts participatifs a ainsi annoncé ses résultats déficitaires pour le troisième trimestre consécutif. 32 milliards de dollars ont été perdus. Cette énorme perte est d’autant plus importante quand on sait que sur la même période en 2015, la plateforme réalisait un profit de 5 millions de dollars.

Sans grande surprise, cette nouvelle annonce s’est traduite par une forte baisse du cours boursier de Lending Club dont les titres ont directement perdu 6% le jour suivant l’annonce. La valeur de Lending Club est aujourd’hui 33% inférieure à la même période 1 an plus tôt.

2 milliards de prêts en 3 mois

Malgré tout, il n’y a pas que des mauvaises nouvelles pour Lending Club. En effet, entre octobre et décembre 2016, 2 milliards de dollars de prêts ont été générés sur la plateforme. Cela représente une hausse par rapport au trimestre précédent. Cette évolution est peut être le signe d’une reprise pour la plateforme ? Pour 2017, les résultats prévisionnels misent malgré tout sur une perte de près de 84 millions de dollars.

Les plateformes de prêts participatifs face aux banques

Ces résultats relativement décevants sont à contextualiser avec les résultats assez moroses du secteur. En effet, l’ensemble des sites de crowdlending est touché par une baisse d’intérêt. Alors qu’elles pensaient initialement se substituer aux banques traditionnelles et banques en ligne, on constate que ces dernières conservent largement leur place. Cela est certainement lié aux taux très compétitifs que proposent certains établissements comme Fortuneo, ING Direct ou encore Hello Bank. Cette dernière s’est d’ailleurs associée à Credit.fr pour proposer des prêts à sa clientèle.

Bien que proposant une alternative très intéressante pour les PME en recherche de financement ou les particuliers souhaitant investir dans un projet, Lending Club et les plateformes de prêts participatifs en général, souffrent actuellement d’un important soucis de confiance. Ce dernier n’existe pas dans les banques en ligne où les très nombreuses normes assurent une parfaite sécurité pour les clients.

Une hausse non négligeable des défauts de paiement

Le soucis de confiance préalablement abordé est en très grande partie lié à la hausse très marquée des défauts de paiement. Pour Lending Club, c’est une hausse de 38% qui a marqué la période 2013-2015. Le taux passe ainsi de 4,6% à 6,3% ce qui est énorme comparé à un prêt normal ou c’est beaucoup plus proche de 0. Le directeur de Blue Elephant Capital Management à New York déclare à ce sujet « La compétition est telle que les plates-formes ont été tentées de réduire les taux d’emprunt et d’élargir la base des clients jugés acceptables ».

Si vous souhaitez réaliser un projet ou investir sans vous exposer à ces risques de défauts, nous vous conseillons vivement de vous tourner vers les établissements bancaires, comme les banques en ligne, qui vous offrent des garanties sans faille.

La plateforme de crowdlending Lending Club est en difficulté
Notez cet article !