Lendix attaque l’Espagne grâce à la licence du CNMV

En mai dernier, la plateforme de crowdfunding Lendix se félicitait d’une levée de fonds de 12 millions d’euros et affirmait haut et fort vouloir s’étendre en Europe. C’est désormais chose faite puisque le leader du prêt aux PME en France vient d’obtenir une licence auprès du régulateur espagnol (CNMV).

Lendix arrive en Espagne

Lendix : une levée de fonds pour rapidement s’internationaliser

Le succès de Lendix en France n’est plus à prouver. Sur les six premiers mois de l’année 2016, la plateforme est parvenue à générer pas moins de 16.4 millions d’euros de prêts aux entreprises françaises. Cela représente une croissance de plus de 100% par rapport au second semestre 2015, où elle avait tout juste prêté 8 millions d’euros aux PME. Ces montants sont encourageants, mais n’inquiètent pour le moment pas vraiment les banques en ligne (cf. notre avis BforBank) et autres établissements de prêts.

Mais Lendix ne souhaite pas s’arrêter à la France, et la plateforme montre clairement des vélléités d’expansion à l’international depuis quelques mois. Grâce à l’agrément obtenu par le régulateur des marchés financiers espagnol (CNMV), Lendix va rapidement pouvoir s’étendre dans la péninsule ibérique. D’ici à la fin de l’année, la plateforme compte recruter 6 personnes en Espagne, et 10 supplémentaires dès l’année d’après. Le lancement de la version espagnole du site devrait être fait encore d’ici à la fin de l’année, selon le principal intéressé.

Si Lendix a choisi l’Espagne dans un premier temps, c’est parce que la législation pour les fintech (et donc plus particulièrement le financement participatif) est bien plus structurée qu’ailleurs en Europe. Une loi votée en avril 2015 pose les bases pour le crowdfunding et facilite ainsi la mise en place de sociétés de ce type, autour d’un cadre réglementaire bien défini. En Espagne, Lendix compte séduire des sociétés qui cherchent à lever entre 30.000 et 2 millions d’euros de dettes, sur des périodes allant de 18 à 60 mois.

Lendix attaque l’Espagne grâce à la licence du CNMV
5 (100%) 2 votes

Laisser un commentaire