Orange Bank : la guerre des prix sur le point d’être lancée

L’arrivée de Orange Bank, la banque en ligne du géant des télécoms, n’a jamais été aussi proche. Annoncée initialement pour le tout début d’année 2017, son lancement a pris un léger retard mais le mois d’avril semble rimer avec arrivée pour cette nouvelle banque en ligne. A l’instar de free sur le marché des télécoms, Orange compte bien révolutionner le marché. 

Avis Orange Bank

Une rupture tarifaire annoncée

D’ici avril 2017, on devrait enfin assister à la naissance de Orange Bank, la banque mobile d’Orange. Cette dernière a dores et déjà annoncé la couleur : les tarifs proposés vont bouleverser le marché de la banque en ligne. Son PDG a particulièrement mis l’accent sur ce point fin janvier lors d’une conférence de presse. Ce dernier a notamment déclaré « On va essayer de le faire dans des conditions qui fassent que sur le plan économique, à la fois en terme de prix et en terme de transparence, on marque une véritable rupture par rapport à ce qui existe aujourd’hui dans le secteur de la banque en France » lors du Paris Fintech Forum.

La crainte de la guerre des prix est bel et bien dans l’esprit de nombreux hauts dirigeants bancaires qui redoutent depuis de nombreux mois l’arrivé de ce septième acteur parmi ING Direct, Boursorama Banque ou encore Hello Bank. Une telle baisse des prix engendrerait bien entendu d’importantes baisses des marges pour les banques qui peinent déjà face aux taux historiquement bas.

Le responsable des services financiers d’Orange sur Mobile, Marc Rennard a expliqué que le léger retard de Orange Bank par rapport à son lancement initial n’est pas lié à des problèmes techniques mais simplement à certaines normes administratives. En effet, le marché de la banque en ligne est extrêmement réglementé et le géant des télécoms préfère s’assurer que sa branche bancaire soit parfaitement en règles pour son lancement.

L’arrivée de cette nouvelle banque en ligne tombe à pique. Nul n’est passé à côté de la nouvelle loi Macron, en vigueur depuis le 6 février 2017, qui facilite très nettement la mobilité bancaire. La concurrence entre les différentes banques et établissements dématérialisés s’annonce encore  plus croustillante. Rappelons que Orange Bank compte bien utiliser ses 29 millions de clients mobiles et ses 650 boutiques physiques pour imposer très rapidement son offre sur le marché. Ses objectifs n’en sont pas moins ambitieux : 2 millions de clients d’ici 2022. Tout a été parfaitement pensé pour adapter les différentes enseignes de la marque pour accueillir les clients bancaires du groupe Orange.

Vous pouvez consulter notre avis Orange Bank ici.

Orange Bank : la guerre des prix sur le point d’être lancée
4.5 (90.59%) 17 votes

Laisser un commentaire