Paradis fiscaux : les profits cachés des banques françaises

Nouveau scandale dans la banque en France : un rapport publié par trois organisations non gouvernementales accuse les banques française de cacher une bonne partie de leurs profits dans des paradis fiscaux. Le rapport affirme que 5 grandes banques ont réalisés 5 milliards d’euros de profit en 2014 dans des pays dits à « basse fiscalité »…

Terre Solidaire CCFD, Oxfam France et le Secours Catholique ne sont pas tendre avec les banques. Ces trois ONG affirment que la BNP, Société Générale, BPCE, Crédit Agricole et le Crédit Mutuel CIC auraient réalisé pas moins de 5 milliards d’euros de profits dans des paradis fiscaux. Cela représente pas moins d’un tiers des profits réalisés par des banques hors de France. Evidemment, notre voisin qu’est le Luxembourg est en tête de la liste des pays, avec 11% des bénéfices occasionnés à l’étranger. A elle seule, BNP Paribas aurait remonté 2.4 milliards d’euros de revenus sur 2014 dans ces pays sensibles, et 1.3 milliards pour la Société Générale.

Ces revenus ne sont plus dissimulés par les banques depuis juillet 2013 : la nouvelle loi bancaire française les oblige à publier toutes les informations sur leur activité pays par pays (chiffre d’affaires, employés…). Auparavant, les établissements financiers pouvaient se contenter d’afficher les revenus de leurs filiales, sans tout dévoiler.

Le rapport est formel :

« Les activités des cinq grandes banques françaises dans leurs paradis fiscaux sont 60 % plus lucratives que dans le reste du monde. Ces chiffres doivent nous conduire à nous interroger sur l’usage que font les banques de ces territoires et la nature des activités qu’elles y mènent ou y localisent : transfert artificiel de bénéfices et donc réduction de leurs propres impôts, facilitation de l’évasion fiscale de leurs clients ou encore activités spéculatives et risquées, en contournement de leurs obligations réglementaires… »

Une part d’hypocrisie ?

Les îles Caïmans seraient particulièrement attractives à l’en croire ce nouveau rapport. Les 5 banques françaises mentionnées plus haut auraient pas moins de 16 filiales dans le pays, sans même n’avoir un seul employé. 45 millions d’euros de bénéfices auraient été réalisés. Trouvez l’erreur…

Ile Caïman

Paradis fiscaux : les profits cachés des banques françaises
5 (100%) 2 votes