Payname devient Morning et veut lever 15 millions d’euros

La révolution est en marche pour la jeune pousse toulousaine. Après s’être imposé comme un acteur crédible dans le paiement entre particuliers, Payname a rapidement compris qu’elle pourrait tirer davantage de valeur en devenant une véritable banque dématérialisée. Après avoir obtenu son agrément bancaire en été dernier, voilà qu’elle annonce non seulement un changement de nom – elle s’appelle désormais Morning – mais également un changement d’activité.

payname devient morning

Payname c’était une start-up pour favoriser le paiement entre particulier; Morning c’est une vraie néobanque. Il faudra attendre la rentrée prochaine, en septembre, pour voir Payname complètement bouleverser son site internet et oublier son ancien nom. Si elle n’offrira évidemment pas immédiatement tous les avantages que fournit une banque en ligne de calibre comme BforBank ou Hello Bank, elle se veut innovante dans le type de services qu’elle offrira aux particuliers. Il ne s’agira pas de pousser le consommateur à dépenser, faire des crédits, ou investir avec son argent. Morning compte se rémunérer en revanche sur des frais de l’offre professionnelle uniquement.

Morning veut se distinguer par son originalité

Evidemment, il sera dans un premier temps délicat pour Morning de rivaliser avec les géants de l’industrie qui offrent régulièrement des promotions séduisantes, que ce soit sous forme de prime de bienvenue ou encore d’un Livret Epargne boosté. La start-up compte cependant sur son originalité pour séduire jusqu’à 15.000 clients d’ici la fin de l’année 2016.

Le directeur de la société n’hésite pas à comparer sa nouvelle offre avec Free – et il compte bien révolutionner le marché de la même façon. En attendant, il faudra pour cela étoffer les effectifs de la société – et l’une des conditions de réalisation de ce projet passe inévitablement par une levée de fonds. Morning a confié au JDN qu’elle souhaitait rapidement boucler une levée de fonds de 10 à 15 millions d’euros pour cela.

Souhaitons un bon courage au premier acteur non bancaire indépendant pour ce projet !

Payname devient Morning et veut lever 15 millions d’euros
5 (100%) 6 votes