Pourquoi les banques en ligne luttent-elles avec le modèle gratuit ?

Aujourd’hui, le paysage des banques en ligne est en pleine évolution : les établissements bancaires entièrement dématérialisés ont du mal à tenir leur promesse du « tout gratuit » – en particulier lors de période de taux faibles, comme c’est actuellement le cas. De nouvelles offres payantes voient le jour, à l’instar de Welcome de Boursorama.

L’environnement économique pénalise les banques en ligne

Le modèle économique derrière les banques en ligne est mis à mal par la période de taux faibles à laquelle on assiste actuellement. En effet, les établissements bancaires étaient prêts à offrir gratuitement un compte bancaire (avec carte bancaire Premier / Gold) à des clients en espérant ensuite placer leur capital et être rémunéré dessus sans (trop de) risque.

Malheureusement, les taux faibles actuels ne leur permettent pas d’assurer un revenu financier suffisant pour être à l’équilibre. En réponse, certains établissements passent sur des offres payantes. Le trou est d’autant plus béant que de nombreuses banques en ligne proposent des offres de bienvenue séduisantes, à l’instar des 120 euros qui sont offerts grâceà  un code promo par BforBank à chaque nouveau client.

Taux faibles

Les taux faibles ne permettent plus de générer du revenu

Monabanq a toujours été fidèle au compte courant payant – permettant ainsi à tous le monde, sans condition de revenu, d’ouvrir un compte. Cette stratégie lui a permis au cours des dernières années de séduire une clientèle jeune, étudiants et jeunes professionnels, qui était exclue par les autres établissements. En effet, les BforBank, ING Direct et autres Boursorama Banque demandaient systématiquement un revenu mensuel net minimum de minimum 1.000€ (et jusqu’à 1.600€ pour BforBank) pour ouvrir un compte gratuitement.

Malheureusement cela ne peut plus durer, puisque les taux bas ne permettent plus aux banques de générer un revenu intéressant capables de surmonter leurs coûts. Face à cela, ING Direct, le leader du marché, a pris la décision en juin dernier d’ouvrir son établissement à davantage de monde – en proposant un compte payant à 5 euros et sans condition minimum de revenu. Son dauphin Boursorama Banque vient d’en faire de même aujourd’hui avec son offre Welcome à 1.50 euro par mois. Pour maintenir son statut de « banque la moins chère de l’année » qu’elle détient depuis 8 ans, Boursorama Banque s’est placé 50 centimes moins cher que son rival Monabanq, filiale du Crédit Mutuel CIC.

Vous pouvez consulter ici les différentes fiches des banques évoquées :

Pourquoi les banques en ligne luttent-elles avec le modèle gratuit ?
5 (100%) 1 vote

Laisser un commentaire