Réformes : le Livret A et le LDD adoptent la version 2017

A partir de 2017, vous aurez à faire à un LDD devenu « solidaire » et à une nouvelle méthode dans le calcul du taux du Livret A. Depuis plusieurs mois, ces deux livrets réglementés ont tendance à être mis de côté par les épargnants qui préfèrent s’orienter vers des placements plus rémunérateurs. Avec ces réformes négligeables, la tendance n’est pas prête de s’inverser…

D’après les données fournies par la Caisse des dépôts, les épargnants auraient retiré pas moins de 1,55 milliards d’euros de leurs livrets A et LDD pour le mois d’octobre 2016. Cette tendance tend à se généraliser et se produit pendant déjà depuis plusieurs mois. Depuis janvier 2016, cela mène donc à une faible collecte nette de – 140 millions d’euros sur l’année. Au final, c’est la troisième année d’affilé où ces 2 livrets connaissent une décollecte.

Livret A et LDD

Des livrets réglementés en difficulté face aux non réglementés

Malheureusement, il est très aisé de comprendre ce choix des épargnants. En effet, face à des taux nets de 0,75% par an, les français préfèrent conserver leur argent chez eux où le placer sur des placements plus intéressants. Certaines banques en ligne proposent des livrets non réglementés qui peuvent en effet proposer des taux plus attractifs. On peut notamment citer Hello Bank! qui propose un Livret Epargne Hello allant jusqu’à 1,20%. Afin d’attirer d’importantes sommes sur leurs livrets, BforBank et ING Direct, le numéro 1 du marché, vont même jusqu’à proposer un taux préférentiel de 3% pour les 2 premiers mois de placement. Au final, les deux réformes que nous allons vous présenter ne sont vraisemblablement pas prêtes de changer la donne.

Livret A, version 2017

En novembre, nous apprenions la nouvelle méthode de calcul du Livret A proposée par le gouvernement. Malheureusement, il s’avère que c’est encore moins avantageux qu’avant. Jusqu’à présent, la moyenne entre les taux interbancaires (Eonia et Euribor 3 mois) ainsi que le taux d’inflation sur la dernière année glissante étaient pris en compte dans le calcul. Lorsque c’était plus avantageux pour les épargnants, c’était l’inflation à laquelle on ajoutait un bonus de 0,25 point qui était pris en compte.

A partir de 2017, ce bonus ne sera mis en application que si l’écart entre l’inflation et les taux d’intérêt est inférieur à 0,25 point. Autre changement, l’inflation ainsi que Eonia seront désormais lissés sur 6 mois afin d’avoir une tendance plus générale. On assiste donc à une disparition de l’indice Euribor pour le calcul du taux du Livret A. Concrètement, à partir de maintenant, ce sera la moyenne semestrielle de la variation annuelle sur l’année glissante qui sera pris en compte pour l’inflation.

Officiellement, le but de cette démarche est d’éviter toute « variation brutale ». Comme par hasard, cette modification arrive pile au moment où l’inflation devrait reprendre. Cela est principalement dû à la hausse du prix des matières premières.

Si nous appliquions dès aujourd’hui la nouvelle formule pour calculer le taux du Livret A, il sera de 0,25%. Ce rendement semble ridicule, surtout face à ceux proposés par les banques en ligne dont nous parlions plus haut. Fort heureusement, jusqu’au 1er août 2017, le gouvernement a fait la promesse de conserver le taux actuel de 0,75%. Comme toujours, le gouvernement a carte blanche et peut, si il le souhaite, et à tout moment, contourner la formule officielle pour fixer le taux qu’il souhaite.

LDD, version 2017

Pire encore que la réforme du Livret A, celle du LDD ne risque pas de perturber les habitudes des épargnants. En effet, la loi Sapin 2 qui a été adoptée le 8 novembre 2016 par le Parlement ne va guère changer le LDD…Seule modification : sa dénomination. A partir du 1er janvier 2017, le LDD gagne un « S » et devient le Livret de développement durable et solidaire (LDDS). Concrètement, cela ne change rien. Le taux reste identique et le plafond demeure à 12.000 euros.

Pourquoi Solidaire ? Tous les ans, les banques proposeront aux épargnants ayant un LDDS de faire don d’une partie de leur argent sur le Livret à des entreprises ou associations engagées dans l’économie sociale et solidaire. En contrepartie, ils bénéficieront d’exonérations d’impôts grâce au don réalisé.

En conclusion, vous l’avez compris, ces deux réformes ne sont pas prêtes de changer en profondeur le fonctionnement et votre rapport envers les deux Livrets réglementés. A l’heure actuelle, nous vous conseillons très vivement de vous orienter vers d’autres placements comme des Assurances Vies ou des Livret non Réglementés comme dans les différentes banques en ligne françaises. Le risque restera sensiblement le même et vous pourrez profiter de taux bien plus intéressants. Notez cependant que les Livrets non réglementés, comme le Livret Epargne Orange de ING Direct, sont soumis aux impôts et prélèvements sociaux, ce qui n’est pas le cas des Livrets Réglementés.

Réformes : le Livret A et le LDD adoptent la version 2017
5 (100%) 3 votes