Trading en ligne : 4.5 milliards d’euros perdus en 6 ans

Les chiffres sont éloquents : 4.5 milliards d’euros auraient été perdus par les épargnants français sur les 6 dernières années, selon les informations récupérées par Le Parisien. Ce chiffre est bien plus élevé que celui qui avait été publié par l’AMF il y a quelques mois, et qui faisait état de 175 millions d’euros de perdus sur les 4 dernières années.

En cause, toutes ces plateformes de trading en ligne qui promettent de générer des gains rapidement, et qui appâtent les clients avec des publicités racoleuses : devenez trader en quelques minutes, gagnez 1.000 euros en 5 minutes, gagnez une île déserte etc. Autant de slogan qui évidemment ne sont pas crédibles, mais qui font craquer plus d’un particulier.

Ce montant ne concernerait que les plateformes de trading illégales

En collaboration avec l’Autorité des Marchés Financiers, la Répression des fraudes (DGCCRF) et de l’ACPR Banque de France, le parquet de Paris a dévoilé hier une fraude qui aurait dépassé même celle de la TVA sur les quotas de carbone. Et ces 4.5 milliards d’euros ne concerneraient que les montants perdus sur les plateformes non régulées et illégales, alors que des particuliers ont également perdu sur des plateformes légales.

Aujourd’hui, le nombre de sites illégaux pour trader sur internet a explosé : de 4 sites illégaux sur le forex en 2010, ce nombre serait passé à 360 aujourd’hui. Evidemment, une grande partie d’entre eux ne sont plus actifs, mais cela laisse quand même un bel aperçu de l’évolution.

Dans tous les cas, il faut vraiment se tourner vers des courtiers qui sont sérieux, à l’instar de ceux qui sont régulés par l’Autorité des Marchés Financiers en France. Parmi eux, plusieurs acteurs de la banque en ligne offrent des solutions pour investir sur les marchés financiers avec un risque assez limité : les produits hautement structurés et risqués (tels que le forex ou les options binaires) y sont tout simplement bannis.

Arnaque au trading

Source : Le Parisien

Trading en ligne : 4.5 milliards d’euros perdus en 6 ans
5 (100%) 2 votes

Laisser un commentaire