HB

Apple Pay : fonctionnement pour payer sans contact avec un iPhone

Apple Pay est une solution de paiement mobile sans contact qui a été mise au point il y a quelques années par le géant américain. Seuls les téléphones de type iPhone peuvent utiliser cette technologie pour payer. Le principe est simple : l’utilisateur doit enregistrer sa carte bancaire sur son téléphone pour que celui-ci puisse définitivement remplacer la CB. Seule contrainte : il faut que la banque accepte ce système de paiement.

apple pay

Un moyen de payer facilement depuis un téléphone

Ces derniers mois, on a vu Google Pay et Samsung Pay arriver sur le marché français. Ces deux solutions de paiement s’inscrivent dans la lignée du précurseur Apple Pay. Celui-ci est disponible depuis bientôt 2 ans en France. Ce n’est qu’en 2018 qu’une majorité des établissements bancaires a finalement décidé d’accepter ce moyen de paiement. Leurs clients peuvent désormais payer en utilisant leur smartphone, après avoir préalablement enregistré leur carte bancaire sur celui-ci. Grâce au scanner d’empreinte digitale ou à la technologie de reconnaissance faciale, l’utilisateur pourra ainsi valider les transactions en toute sécurité.

Le principe est assez simple : après avoir enregistré sa carte bancaire sur son iPhone, l’utilisateur peut ensuite utiliser ce dernier comme moyen de paiement sans contact. Au moment de payer, il doit alors rapprocher son téléphone du terminal de paiement (comme il l’aurait fait avec une carte bancaire) pour déclencher la transaction. Avant que celle-ci ne passe, il devra justifier son identité avec les deux systèmes de contrôle mentionnés plus haut.

Apple Pay n’a pas de limite de transaction

Contrairement à la carte bancaire, le paiement par mobile via Apple Pay n’implique aucune limite de montant. Apple affirme que ce moyen de paiement est ultra sécurisé, et il peut ainsi contourner la limite de 30 euros qui est imposée sur les cartes bancaires traditionnelles. Avec Apple Pay sur un iPhone, l’utilisateur peut donc éviter d’avoir à transporter son portefeuille partout.

Pendant longtemps, ce moyen de paiement a été quasiment inexistant en France. La raison est simple : pour chaque transaction réalisée par Apple Pay, Apple récupère une petite commission qu’il facture à la banque. Evidemment, cela ne fait pas l’affaire des banques françaises qui doivent ainsi rogner leurs marges pour en redonner à Apple. Mais en 2018, les grandes banques ont finalement craqué face à la pression de leurs clients, et Société Générale et BNP Paribas ont finalement officialisé le support avec cette technologie. Parmi les banques en ligne, il y a Boursorama Banque ou encore Fortuneo qui ont franchi le pas.

A noter qu’au delà du paiement par l’iPhone, il est aussi possible d’utiliser Apple Pay sur son Apple Watch, la montre connectée du fabricant. Il faut cependant que l’iPhone soit relié par Bluetooth à cette dernière pour qu’elle puisse déclencher le paiement. L’utilisateur n’a donc pas à sortir son téléphone de sa poche, mais il devra simplement valider son identité sur sa montre pour libérer le paiement.

Toutes ces méthodes de paiement sans contact ne font que pousser la démocratisation de cette technique de paiement. En 2017, on a recensé pas moins de 1,2 milliard de transactions bancaires qui ont été réalisées grâce au sans contact, via la NFC. Cette année, ce chiffre devrait grandir de manière conséquente. En 2020, ce seraient pas moins de 2000 milliards de dollars qui à travers le monde devraient être payés via le sans contact. Le paiement par mobile devrait représenter environ 15% de la totalité.

Apple Pay : fonctionnement pour payer sans contact avec un iPhone
4.7 (93.33%) 3 vote[s]