HB

L’assurance-vie collecte 1,5 milliard d’euros en mars 2018

La Fédération française de l’assurance (FFA) vient de publier les performances de l’assurance-vie pour le mois de mars 2018. A l’instar du Livret A qui a enregistré une très belle collecte nette, l’assurance-vie a aussi connu un bon mois de mars. De quoi bien clôturer le premier trimestre de l’année.

assurance vie

Une performance nettement supérieure à celle de 2017

L’assurance-vie est le placement préféré des français et cumule près de 1.700 milliards d’euros d’encours. Au premier trimestre 2018, ce sont pas moins de 5,5 milliards d’euros qui ont encore été collectés sur le placement. La FFA précise ce que sont 1,5 milliard d’euros qui ont été placés au courant du mois de mars, contre 1,7 milliard d’euros en février.

La performance reste nettement supérieure à celle de l’année passée où la collecte avait même été négative en mars. Il faut cependant souligner qu’il s’agissait d’une période pré-électorale, ce qui impacte généralement négativement ce type de produits. Avec la performance enregistrée en mars 2018, les encours sur l’assurance-vie ont augmenté de 2% par rapport à la même date de l’année précédente.

Dans l’assurance-vie, l’on distingue deux types de placements : les fonds en euros – à capital garanti – et les supports en unités de compte – à capital non garanti. Face à la baisse généralisée des taux de marché, les fonds en euros perdent de leur superbe et les assureurs incitent donc fortement les clients à privilégier des supports en UC afin de tirer une meilleure performance. Leur prêche a payé puisque le pourcentage de cotisations versées sur ces supports à capital non garanti est passé de 27% au T1 / 2017 à 30% au T1 / 2018. Les fonds en euros restent toujours dominant dans un pays où l’on préfère éviter le risque sur son épargne.

Essor des contrats en ligne

On note également une nouvelle tendance sur ce placement financier : l’essor des contrats d’assurance-vie en ligne. Si ces contrats ne représentent pas encore de volume très significatifs, les assureurs relèvent tous un accroissement de ces produits en raison de leur compétitivité. Les banques en ligne en profitent pour réduire un maximum leurs marges et offrir des rendements bien supérieurs à ceux que l’on retrouve dans une banque traditionnelle.

Pour ne prendre qu’un exemple, le fonds en euros à capital garanti de l’assurance-vie BforBank a payé 3,00% de rendement brut en 2017. A titre de comparaison, la performance moyenne constatée par la FFA sur l’année 2017 pour les fonds en euros a été de 1,80%. Aucun établissement bancaire en ligne n’a proposé moins que la performance moyenne observée sur les fonds en euros, ce qui en dit beaucoup sur leur qualité.