HB

Baromètre Posternak-Ifop : Orange Bank lutte pour son image

Le premier baromètre Posternak-Ifop de l’année confirme une tendance qui s’était déjà dessinée à la fin de l’année 2017 : les banques mutualistes bénéficient toujours de la plus grand popularité auprès du grand public, tandis qu’Orange Bank doit une nouvelle fois se cantonner à la dernière place du classement.

Baromètre Posternak

Les banques mutualistes trustent les premières positions

Alors que l’on aurait pu s’attendre à un match entre les banques traditionnelles versus les banques en ligne, c’est plutôt un match entre les banques mutualistes et les banques capitalistes qui se dessine dans le nouveau baromètre Posternak-Ifop. Tout en haut du classement, on retrouve ainsi le groupe Crédit Mutuel (qui n’a pas souffert du conflit récent avec Arkéa) et CIC, puis le groupe Banque Populaire, Crédit Agricole et enfin Caisse d’Epargne.

Il faut ensuite aller directement à la sixième place du classement pour voir la première banque non mutualiste arriver : Boursorama Banque. En plus d’avoir été élue banque la moins chère de l’année pour la dixième année, Boursorama Banque possède donc une meilleure image que sa maison-mère, la Société Générale, qui se positionne en avant dernière position du classement, juste devant Orange Bank.

La position Orange Bank est due à sa jeunesse

Orange Bank  apparait pour la seconde fois dans le baromètre Posternak-Ifop, et malheureusement une nouvelle fois en dernière position. Il faut dire que les nombreuses difficultés techniques rencontrées depuis son lancement et l’offre bancaire limitée n’ont pas entièrement convaincu le grand public. Au delà de sa carte bancaire gratuite, il n’est pas encore possible de souscrire à des placements d’épargne tels que l’assurance-vie en ligne. Un crédit à la consommation devrait cependant arriver dans les semaines qui viennent pour renforcer l’offre de la banque de l’opérateur télécom.

En l’espace de quatre mois, la banque mobile est parvenue à séduire tout juste 100.000 clients (dont une bonne partie sont des employés Orange), un maigre résultat quand on connaissait ses ambitions initiales (objectif de 100.000 clients en un mois). Claude Posternak reste optimiste : « Le score d’Orange Bank est plutôt bon pour un nouvel entrant. Si l’enseigne progresse en notoriété, mécaniquement, cela devrait se traduire au niveau de son image ».

Voir le comparateur de banques

Baromètre Posternak-Ifop : Orange Bank lutte pour son image
5 (100%) 1 vote[s]