HB

Comment consulter ses comptes bancaires sur un Wi-Fi public ?

Vous en avez probablement entendu parler, les Wi-Fi publics sont très vulnérables aux cyberattaques. Dans les gares, aéroports ou hôtels, les connexions mises à disposition du grand public ne sont pas assez sécurisées. Il est donc toujours déconseillé de réaliser une quelconque opération impliquant des données personnelles sur ces « hotspots ».

carte bancaire

Comment regarder ses comptes malgré tout ?

Peut-on transformer un réseau non-sécurisé en un réseau sécurisé ? Telle est la question. Dans les faits, pour ne pas risquer d’être surveillé par un utilisateur peu scrupuleux (hacker) sur un réseau Wi-Fi public, il faut pouvoir chiffrer ses données. C’est en particulier le cas sur des données sensibles comme les comptes bancaires – ou toute transaction financière en ligne.

Que ce soit sur votre ordinateur, téléphone ou tablette, il faut donc savoir se protéger sur les Wi-Fi publics. La seule solution aujourd’hui qui permet de se protéger sur ces réseaux est le Virtual Private Network – également appelé VPN. Ce logiciel peut s’installer sur un ordinateur (ou smartphone, ou tout autre appareil) en toute simplicité. Ce sont environ un tiers de tous les français qui utilisent un tel outil pour se protéger sur internet.

A quoi sert un VPN ? Le VPN est un logiciel légal qui permet deux choses : 1/ chiffrer tout son trafic web et 2/ devenir anonyme sur internet. Le premier point est très utile dans le cas d’un hotspot Wi-Fi. En l’occurrence, même si quelqu’un surveille le trafic sur le réseau ouvert, il ne pourra pas lire vos données. Les VPN les plus reconnus utilisent l’algorithme AES-256 bits qui est connu pour être l’un des plus fiables au monde. Autrement dit, même si vous entrez votre code de carte bancaire (lorsque le logiciel est activé en arrière-plan), personne sur le Wi-Fi public ne pourra déchiffrer vos données.

Attention, si vous utilisez des données aussi sensibles via un VPN, il faudra bien le choisir auparavant. Les géants comme NordVPN, ExpressVPN ou CyberGhost VPN ont plus d’une décennie d’expérience et ils sont connus pour être très fiables. Il faudra payer quelques euros par mois (entre 2 et 6€) pour être sécurisé avec ce logiciel. Il ne faut donc vraiment pas se lancer sur des VPN qui sont gratuits, comme l’explique iPhon. En effet, certains revendent les données des utilisateurs et ils ont des algorithmes de mauvaise qualité. Et si vous avez peur de vous engager, il existe des versions d’essai gratuites comme chez ExpressVPN.

Comment se protéger en ligne ?

Sur internet, il y a d’une part les données visibles (comme la carte bancaire), et d’autre part, les données invisibles. C’est ce qu’on appelle souvent les cookies. Et il faut savoir s’en protéger. Vous avez déjà du remarqué des publicités qui vous ciblaient. Justement, il y a une méthode pour éviter cela : les VPN. En effet, ils vous assurent un anonymat sur internet, ce qui vous permet d’éviter tous ces ennuis.

En optant pour un anonymat sur le web, vous pouvez donc être tranquille, sans avoir la peur d’être surveillé. Alors que la surveillance est toujours plus forte, les VPN ont gagné en popularité ces dernières années. Dans le cas d’une banque en ligne, c’est un bon moyen pour protéger sa connexion et ne jamais être à risque.