HB

Comment vendre à découvert sur les marchés financiers?

Avez-vous déjà été absolument sûr qu’une action ou tout autre actif allait reculer et que vous souhaitiez profiter de sa chute? Ne serait-il pas agréable de voir votre portefeuille prendre de la valeur au cours d’un marché baissier? Les deux scénarios sont possibles. De nombreux investisseurs gagnent de l’argent avec la baisse d’une action ou dans un marché baissier, grâce à une technique d’investissement avancée appelée « vente à découvert ».

Bourse

Définition

Qu’est ce que la vente à découvert ou le short selling ? En général, les gens pensent qu’investir en bourse consiste à acheter un actif, le conserver pendant qu’il prend de la valeur, puis le vendre pour réaliser un profit. La vente à découvert (short selling) est l’inverse: un investisseur vend (ou short sell) un actif en premier lieu et le rachète à une date ultérieure, ne gagnant de l’argent que si le titre perd de la valeur entre temps.

La vente à découvert est la vente d’un actif que le vendeur ne possède pas. Shorter une action comporte de nombreux risques et pièges à ne pas négliger. Les mécanismes d’une vente à découvert en bourse sont relativement compliqués par rapport à une transaction normale. Et, comme toujours, l’investisseur est exposé à des risques élevés pour des rendements potentiellement élevés. Il est essentiel que vous compreniez le fonctionnement de l’ensemble du processus avant de vous lancer.

Comment fonctionne la vente à découvert d’un actif financier ?

Pour effectuer une vente à découvert, un investisseur doit emprunter l’action ou le titre auprès de son propriétaire, par l’intermédiaire de son courtier. L’investisseur vend ensuite les actions. Le vendeur espère que le prix baissera avec le temps, offrant ainsi une possibilité de racheter l’action à un prix inférieur au prix de vente initial. La différence entre le prix de vente et de rachat des actions est un profit pour le vendeur à découvert.

Cela peut sembler déroutant, mais c’est en fait un concept simple. Voici l’idée: lorsque vous souhaitez shorter une action ou un autre actif, votre courtier vous le prêtera. Les actions sont vendues et le produit est crédité sur votre compte. Tôt ou tard, vous devez clôturer la position short en rachetant le même nombre d’actions et en les retournant à votre courtier.

Si le prix a baissé, vous pouvez racheter l’action à un prix inférieur et réaliser un profit sur la différence. Si le prix de l’action a progressé, vous devez la racheter à un prix plus élevé et vous perdez de l’argent.

Comment vendre à découvert ? Dans la pratique, vendre à découvert se fait en un simple clic sur votre plateforme de trading, auprès de votre courtier en ligne, exactement de la même manière et à la même vitesse que se ferait un achat.

Pourquoi shorter en bourse ?

Pourquoi vendre à découvert ? Il y a deux principales motivations:

  1. Pour spéculer: La raison la plus évidente est de tirer profit d’une action ou d’un marché en baisse. La vente à découvert en trading permet au spéculateur de parier à la baisse. Ce motif de short selling est le plus couramment utilisé par les traders de court terme.
  2. Pour se couvrir: La vente à découvert peut aussi être utilisée pour couvrir un investissement de long terme durant une phase de baisse de court terme. La majorité des investisseurs utilisent des shorts pour se protéger. Les pertes subies sur l’investissement sont compensées (couvertes) par les gains de la vente.

La vente à découvert est l’une des principales méthodes de trading lors d’un effondrement des marchés boursiers. La position short permet aux investisseurs de tirer profit de la chute des actions ou d’autres instruments financiers, comme les devises, les obligations ou les matières premières.

Les risques de la vente à Découvert

La vente à découvert peut être rentable lorsque vous faites le bon choix, mais elle comporte des risques plus importants que ceux que subissent les investisseurs en actions ordinaires. Lorsque vous achetez une action, vous perdez au maximum ce que vous payez pour l’acquérir. Si le titre boursier passe à zéro, vous subirez une perte totale, mais vous ne perdrez jamais plus que cela. En revanche, si l’actif financier monte en flèche, il n’y a pas de limite à la hausse et aux bénéfices dont vous pouvez profiter.

Avec une vente à découvert, cependant, cette dynamique est inversée. Votre profit potentiel est plafonné, mais il n’y a pas de limite théorique aux pertes que vous pouvez subir.

Exemple de vente à découvert :

Par exemple, supposons que vous vendiez 100 actions à découvert au prix de 10 euros par action. Votre produit de la vente sera de 1 000 euros. Si l’action passe à zéro, vous garderez la totalité des 1 000 euros. Toutefois, si le titre monte à 100 euros par action, vous devrez dépenser 10 000 euros pour racheter les 100 actions. Cela vous donnera une perte nette de 9 000 euros, soit neuf fois le produit initial de la vente à découvert.

Quand vendre à découvert ?

Comme mentionné plus haut, la vente à découvert est une activité essentiellement à court terme. Le timing est donc crucial pour le short selling. Les marchés boursiers déclinent généralement beaucoup plus rapidement qu’ils ne progressent, et un gain non négligeable sur un actif peut être anéanti en quelques jours ou même quelques heures, avec un manque à gagner ou un retournement baissier.

Le vendeur à découvert doit donc choisir le bon moment pour shorter en bourse. Entrer une position short trop tard peut entraîner un énorme coût d’opportunité en termes de perte de profits, puisqu’une partie importante de la baisse du titre a peut-être déjà eu lieu. En revanche, vendre trop tôt peut rendre difficile le maintien de la position courte compte tenu des coûts impliqués et des pertes potentielles, qui pourraient exploser si le titre augmente rapidement.

Il faut vendre à découvert :

  • Dans un marché baissier
  • Lorsque les fondamentaux des actions ou des marchés se détériorent
  • Lorsque les indicateurs techniques confirment la tendance baissière
  • Lorsque les évaluations atteignent des niveaux élevés dans un optimisme général