HB

Quels sont les différents types de banques en France ?

Actrices principales dans notre économie, les banques ont principalement pour mission de servir d’intermédiaire entre les agents en capacité de financement et ceux en besoin de financement. On estime que 2000 ans avant Jésus-Christ, les dépôts et les prêts existaient déjà alors même que la monnaie n’avait pas encore vu le jour. De nos jours, tout est très ordonné et de nombreuses règles réglementent le secteur bancaire, et plusieurs types de banques ont vu le jour. Ci-dessous, nous dressons un portrait du paysage bancaire actuel en France.

Types de banques

Le fonctionnement d’origine des banques est très simple. En effet, leur mission était d’offrir un placement sécurisé pour les particuliers qui pouvaient déposer leur argent dans un lieu offrant une meilleure sécurité que de le conserver à la maison. Grâce à l’argent placé, les banques pouvaient alors assurer le fonctionnement de l’économie en prêtant aux entreprises en besoin de financement grâce à l’épargne des agent en capacité d’épargner. De nos jours, l’activité des banques est bien plus large et il en existe différents types que nous allons vous présenter.

Les banques pour les ménages et particuliers

  • Les banques de détail sont celles qui touchent le plus de français. Elles proposent une activité classique pour les individus telle que l’ouverture d’un compte courant, d’un livret épargne… Les banquiers présents dans ce type d’établissement ont également pour mission de vous conseiller et de vous encadrer dans toutes vos démarches en rapport avec le vaste monde de la finance. Ainsi, leur mission consiste principalement à vous proposer différents services et produits qui répondront au mieux à vos besoins. Elles possède un réseau d’agences bancaires à travers l’Hexagone qui permet aux clients de se rendre dans un établissement physique pour solliciter leur gestionnaire de compte.
  • Les banques en ligne sont apparues depuis le début du XXIème siècle et viennent véritablement perturber la domination des banques physiques traditionnelles. Les services proposés sont très proches de ceux des banques traditionnelles (cela inclut notamment le livret épargne, le compte courant ou la carte bancaire) mais ils sont très clairement plus compétitifs. Principale différence : l’absence d’agence physique. En conséquent, tout se passera sur internet et vous pourrez sans aucun problème prendre contact avec un conseiller. En effet, banque en ligne ne rime pas avec solitude. Les conseillers sont bien plus disponibles que dans une banque classique. Par exemple, vous pourrez joindre votre conseiller de 8h à 22h en semaine et de 9h à 18h le samedi chez Hello bank!. Les horaires sont quasiment les mêmes dans l’ensemble des autres banques en ligne comme Boursorama Banque, ING Direct ou BforBank pour n’en citer que trois.

Le public visé par les établissements en ligne était à l’origine assez restreint mais est en réelle expansion. En effet, certaines banques en ligne n’hésitent pas à proposer des offres toujours plus larges afin d’attirer les jeunes étudiants, comme c’est le cas chez Monabanq. Sachez également que le réel avantage des banques en ligne est bien entendu le côté économique. La carte bancaire est gratuite et les services proposés (offre de courtage, retraits à l’étranger…) sont bien plus intéressants.

Visiter Monabanq

Les banques à une plus large échelle

  • Les banques d’affaire se distinguent des banques de détail depuis le loi de séparation des activités bancaires mise en application en 2013. Cela permet d’éviter des problèmes financiers pouvant mener sur des crises comme celle des subprimes en 2008. Les banques d’affaires ne peuvent pas prendre de dépôt ni proposer des crédits. Leur mission réside uniquement dans l’apport de conseil stratégiques et financiers au près des entreprises. Leurs revenus viennent donc des prestations facturées au près de ces dernières.
  • Les banques centrales sont les banques au dessus des banques. Ce sont principalement les banques qui influencent considérablement l’économie mondiale, comme c’est le cas de la BCE, Banque Centrale Européenne ou bien la FED, Réserve Fédérale des Etats-Unis. Ce sont elles qui sont en charge de la création de monnaie pour l’ensemble de l’économie (création d’euros pour la BCE, de dollars pour la FED) en choisissant à la fois les quantités de monnaies créées et le taux d’intérêt directeur qui se répercutera sur les taux pratiqués par les banques de détail. Le taux d’intérêt directeur se répercute sur l’économie réelle dans la mesure où il s’agît du taux auquel les banques de détail empruntent de l’argent au près de la BCE (raisonnement similaire pour la FED).
  • Les banques d’investissement ont quant-à-elle pour mission d’acheter et de revendre des titres financiers sur les marchés.
  • Les banques coopératives ont une mission très proche de celle des banques de détail. La seule différence réside dans le fait qu’elles sont gérées par leur propres sociétaires et l’ensemble des décisions est pris par les membres lors des assemblées générales.