HB

Les escroqueries bancaires explosent sur les dernières années

Les escroqueries bancaires ne cessent de croître dans l’Hexagone – au plus grand malheur des français. Heureusement, les banques offrent généralement une assurance des moyens de paiement qui permettent de récupérer la somme totale du préjudice subi. En 2016, ce sont 1,2 million de ménages qui ont été victimes d’une escroquerie selon l’Observatoire National de la Délinquance et des Réponses Pénales.

Escroquerie bancaire

Un chiffre qui a doublé en 6 ans

L’ONDRP vient de publier un rapport inquiétant sur l’essor des escroqueries bancaires dans les dernières années. En l’espace de 6 ans, le nombre d’escroquerie a explosé en passant de 500.000 déclarations à 1,2 million entre 2010 et 2016.  Le chiffre a donc plus que doublé sur les dernières années, tirés par l’essor des escroqueries sur internet.

Dans 68% des cas d’escroqueries recensées en 2016, les fraudeurs ont utilisé l’argent pour financer des achats. Et sans surprise, dans plus de la moitié des cas, l’achat a été réalisé sur internet – cette part ne cesse d’ailleurs de croître sur les dernières années. 10% des escroqueries ont mené à des achats réalisés dans des boutiques traditionnelles. De telles arnaques sont parfois très difficiles à cerne, et ce sont plus de 60% des victimes qui affirment n’avoir aucune idée de comment il leur a été volé leur identité bancaire. 70% des ménages affirment avoir décelé la fraude directement en consultant leur relevé bancaire. D’où l’importance de pouvoir utiliser une application mobile pour regarder ses comptes en quasi-temps réel, à l’instar de ce que l’on retrouve dans les banques en ligne.

Il faut savoir que les banques en ligne (comme la plupart des banques traditionnelles) offrent gracieusement des assurances pour les escroqueries – qu’elles soient réalisées en France ou à l’international. Le client floué peut ainsi être rapidement remboursé pour des opérations qui ne sont pas les siennes. Heureusement, les montants sont aujourd’hui encore assez limités puisque dans 64% des cas enregistrés par l’ONDRP, le montant volé se limitait à moins de 300 euros.

Les escroqueries bancaires explosent sur les dernières années
5 (100%) 1 vote