HB

La Banque Postale achète KissKissBankBank !

KissKissBankBank est certainement l’une des plateformes de crowdfunding les plus développées en France. Elle vient tout juste de se faire racheter par la Banque Postale à hauteur de 100% du capital. Notez que KissKissBankBank ne comprend pas que cette plateforme mais également les deux autres sites de financement participatif Hellomerci et Lendopolis. Découvrez en plus sur ce rachat que l’on attendait un petit peu… 

KissKissBankBank rachat Banque Postale

Les banques rachètent les Fintech

Et une Fintech de plus qui se fait racheter par un groupe bancaire. La Banque Postale vient de racheter la célèbre plateforme de financement participatif (crowdfunding) KissKissBankBank & Co. L’annonce de ce rachat a été fait mercredi 28 juin 2017 et nous n’en connaissons malheureusement pas le montant.

Le communiqué précise que le rachat de cette plateforme de crowdfunding « s’inscrit dans la stratégie de développement digital de La Banque Postale, qui souhaite élargir son offre de produits et services pour répondre aux attentes de ses clients ainsi qu’aux nouveaux usages bancaires ».  Cette petite start-up française qui a gravi les échelons a été fondée en septembre 2009 et compte aujourd’hui plus de 1,3 million d’inscrits. Ce sont pas moins de 27.000 projets qui ont pu être financés grâce à la crowd (foule) pour un total de 83 millions d’euros. En bref, les résultats affichés sont très positifs !

Le marché devient toujours plus concurrentiel

Cette union entre une banque et une plateforme de crowdfunding qui comprend trois sites différents (KissKissBankBank, Hellomerci et Lendopolis) s’explique à la fois par « une vision commune de la banque de demain » et un besoin de financement important. L’un des fondateurs du site, Vincent Ricordeau a précisé à l’AFP que « Il existe un rapprochement depuis quelques mois entre le monde de la fintech et le monde bancaire et il est difficile pour une entreprise, certes avec une forte notoriété mais de petite taille, de continuer à combattre sur un marché devenu très concurrentiel ». Si ce rachat était un peu attendu, c’est qu’il fait un peu écho a celui de Fidor par la BPCE en 2016 ou celui de Nickel par BNP Paribas il y a à peine 2 mois.

Une association prometteuse

Cette association devrait permettre de mettre en place de beaux projets prometteurs en alliant les avantages de la Banque Postale et ceux de la plateforme de financement participatif. Vincent Ricordeau ajoute également que « La force du réseau » de la Banque Postale « va permettre d’accélérer le travail de pédagogie que nous effectuons en solo depuis quelques années et d’atteindre plus facilement toutes nos cibles que sont les particuliers, les associations, les entreprises et les acteurs territoriaux ».

Au niveau de KissKissBankBank, les équipes resteront indépendantes et apporteront tout de même une vision « alternative » ainsi que leur « agilité à construire des briques (applications, NDLR) dont nous avons besoin et que nous ne savons pas souvent nous-mêmes construire » du fait d’une lourdeur institutionnelle assez étouffante, ajoute le président du directoire de la Banque Postale, Rémy Weber.

Avec la montée en puissance des banques en ligne et l’arrivée prochaine de Orange Bank, la Banque Postale et l’ensemble des banques traditionnelles essayent de garder la tête hors de l’eau. Ce rachat apparaît ainsi comme une tentative de modernisation et d’adaptation aux nouvelles attentes des années à venir.

La Banque Postale achète KissKissBankBank !
4 (80%) 2 vote[s]