BforBank

L’AMF recense 9M€ de pertes sur les crypto-actifs en 2018

Alors que les escroqueries sur le trading en ligne ont largement chuté depuis l’instauration de la Loi Sapin 2, les français tombent aujourd’hui dans les arnaques des crypto-actifs. Depuis le début de l’année 2018, ce sont 9 millions d’euros de pertes qui ont été générées par des escroqueries sur les devises virtuelles. 700 réclamations sur les crypto-actifs ont été recensées.

Bitcoin

Essor des arnaques sur les crypto-actifs

Les crypto-monnaies ne sont en elles-mêmes pas une arnaque. Pour autant, certains escrocs en profitent pour séduire des clients et leurs font miroiter des profits qui n’arriveront jamais. Ils encaissent ainsi l’argent d’un potentiel investissement et disparaissent sans laisser de traces. L’Autorité des Marchés Financiers (AMF) vient de publier un rapport dans lequel elle affirme que 700 plaintes sur les crypto-actifs ont été recensées par le service Epargne Info-services. Parmi eux, 250 réclamations ont fait état de plus de 9 millions d’euros de pertes.

Il faut faire très attention quand on souhaite acheter des crypto-monnaies, telles que le Bitcoin, l’Ether ou encore le Ripple. Il existe des acteurs très établis, pour certains régulés, qui permettent d’obtenir une exposition sur des devises électroniques. L’AMF affirme parallèlement que ces investissements sont » qualifiés à tort de monnaies virtuelles », et qu’il s’agit en réalité simplement de crypto-actifs. De son côté, le Conseil d’Etat a fait un pas en avant le 28 avril dernier en réduisant la taxation des gains sur les crypto-monnaies à seulement 19%.

Vers une régulation ?

La directrice des relations avec les épargnants de l’AMF, Claire Castanet, explique : « les demandes liées aux crypto-actifs sont en augmentation avec en moyenne des pertes de 50.000 euros ». Tout le monde est touché, du retraité avec 900 euros mensuels jusqu’au couple aisé qui a perdu une grande partie de ses économies. La créativité des escrocs évolue sans cesse, et il est très difficile de contenir les nouvelles arnaques. Il faut rester très vigilant lorsque l’on souhaite investir sur les crypto-actifs.

Aujourd’hui, il existe deux types de plateformes régulées : tout d’abord les fameux « exchanges » sur lesquels on peut directement acheter des crypto-monnaies. On peut citer par exemple Bitstamp qui est régulé par l’Autorité Luxembourgeoise, ou encore Coinbase qui est régulé par la FCA britannique. De l’autre côté, on a des plateformes qui permettent d’acheter des instruments financiers sur les crypto-monnaies (CFD) et qui sont régulées. On peut citer par exemple eToro ou IQ Option. Ces dernières offrent en plus un effet de levier (à utiliser avec précaution) qui permet d’offrir une exposition supplémentaire (mais plus risquée) sur ces crypto-actifs.

L’AMF recense 9M€ de pertes sur les crypto-actifs en 2018
5 (100%) 1 vote