HB

Le Livret A enregistre une décollecte nette de 1,58 milliard €

Deuxième mois de décollecte nette pour le Livret A. Si le placement préféré des français avait bien commencé l’année, les derniers mois sont nettement moins réjouissants : 120 millions d’euros de décollecte nette en septembre, puis 1,58 milliard de décollecte nette en octobre 2017. La suite ne devrait pas être meilleure.

Livret A

Les français boudent la faible rémunération du Livret A

Que ce soit le Livret A ou le Livret développement durable, ces deux placements d’épargne réglementée ont un peu de mal. Alors que le gouvernement a annoncé que le taux d’intérêt de ces derniers serait bloqué pendant les deux prochaines années à un niveau particulièrement bas (0,75%), les français se détournent de ce placement.

Certains décident de ne rien faire et conserver leur argent sur leur compte courant, d’autres optent pour le trader en ligne, et enfin les derniers placent leur argent sur des solutions intermédiaires comme des livrets d’épargne non réglementés ou de l’assurance-vie. Ils ne viennent certainement pas le placer sur le LDDS, puisque ce dernier a lui aussi enregistre une décollecte nette de 420 millions d’euros sur le mois d’octobre 2017. En septembre, la chute avait déjà été lourde pour ce dernier qui a enregistré 460 millions de retraits.

L’année 2017 restera bonne pour l’épargne réglementée

Si les deux derniers mois n’ont pas été bons ni pour le Livret A, ni pour le LDDS, l’année 2017 restera cependant positive pour les deux placements. En cumulé, ce sont 12 milliards d’euros qui ont été collecté positivement à la fin du mois d’octobre. La masse globale d’encours sur ces deux placements est de 372,9 milliards d’euros. Cela reste bien loin de l’assurance-vie qui aujourd’hui cumule plus de 1.600 milliards d’euros d’encours.

Pour autant, la tendance à la baisse depuis septembre se dessine, et les dernières annonces du gouvernement ne devraient pas permettre aux français de regagner de l’intérêt pour ces deux livrets. Ce ne sont cependant pas ces derniers qui devraient être pénalisés, mais les autres placements sur lesquels l’Etat prélève des cotisations sociales et fiscales. Le futur prélèvement forfaire unique de 30%, également appelé Flat Tax, ne s’appliquera pas aux livrets d’épargne réglementée.