HB

Ouvrir un compte bancaire via webcam, c’est pour bientôt !

Quoi de plus simple que d’ouvrir votre compte bancaire en quelques secondes à peine grâce à un entretien vidéo avec votre banquier ? D’ici quelques mois ou années, cela sera possible en France. En effet, cela permettrait aux banques en ligne et autres Fintech de rivaliser encore davantage avec les établissements traditionnels qui se servent de l’entretien en face-à-face pour valider l’ouverture d’un compte courant. 

Ouverture compte bancaire rapide

La rapidité poussée à son maximum

Afin de s’imposer sur un marché extrêmement concurrentiel et parvenir à séduire toujours plus de clients, les banques en ligne et autres acteurs de le Fintech annoncent des procédés on ne peut plus simples pour ouvrir un compte bancaire. Et pour cause, pour l’heure, bien que beaucoup d’argent ait été investi afin de simplifier les processus d’inscription à un nouvel établissement bancaire, cela demeure encore très compliqué comparé à une inscription sur Airbnb ou Uber. Ces deux derniers sont particulièrement réputés pour leur très bonne expérience client.

Si l’ouverture dans un compte bancaire est plus difficile que sur ces plateformes, c’est avant tout du fait des différentes mesures de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. De fait, les établissements bancaires doivent obligatoirement avoir un rendez vous en « face à face » pour valider l’identité du postulant à un compte bancaire.

De fait, les banques en ligne, par exemple, ne sont pas en mesure de réaliser une première ouverture de banque pour un client n’ayant aucun compte ailleurs. En effet, ces dernières peuvent se servir du fait que le client est déjà membre d’une autre banque pour valider l’identification. En revanche, elles ne sont pas en mesure de réaliser une première ouverture si le client ne dispose d’aucun compte dans une autre banque européenne.

Cette réglementation très stricte devrait cependant bientôt évoluer. En effet, la transposition de la 4e directive anti-blanchiment en droit français qui est attendue pour septembre 2017 devrait permettre aux banques en ligne d’ouvrir un compte et d’identifier des nouveaux clients.

Des techniques d’authentification alternatives

Le règlement européen eiDAS permettra de juger du niveau de sécurité suffisant ou non d’un document officiel. En l’occurence, en France, seul le passeport biométrique remplit ces exigences de sécurité considérées comme « élevées ». Grâce à ce dernier, les acteurs de la Fintech, et notamment les banques en ligne, les plateformes de crowdfunding et de crowdlending, pourront réaliser des validation de l’identité des clients potentiels grâce à des techniques alternatives à l’entretien « face à face ».

A condition que les banque obtiennent l’accord de l’Anssi (Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information), elles pourront utiliser des moyens d’identification « présumés fiables » selon la loi numérique de 2016. La vidéoconférence pourrait alors être utilisée pour valider votre compte dans votre banque en ligne et quelques minutes à peine. Cela permettra à ces acteurs d’arriver sur un pied d’égalité avec les institutions traditionnelles du secteur bancaire.

Ouvrir un compte bancaire via webcam, c’est pour bientôt !
5 (100%) 1 vote[s]