HB

Presque 1 français sur 4 ne peut pas épargner

On entend bien souvent que les Français sont les rois de l’épargne, que nous mettons une très grande partie de notre revenue sur notre livret épargne préféré, le Livret A, et pourtant, une étude réalisée par la banque ING montrerait que 23% des habitants ne sont pas en mesure d’épargner en France. Ce chiffre est inférieur à la moyenne européenne qui est de 28%. Ce chiffre accuse une baisse notable par rapport à 2016. 

Epargne francais Europe

Une baisse notable dans presque tous les pays

Le rapport publié début juillet par ING montre que, en Europe, 28% des personnes ne parviennent toujours pas  à épargner, que ce soit à travers un livret épargne ou une assurance vie. Bien que ce chiffre soit encore assez élevé, il affiche une très belle progression par rapport à l’an dernier. En effet, ce chiffre était de 35% en 2016, soit une baisse très notable en à peine un an, suite à 3 années d’augmentation continue. On constate des écarts toujours aussi importants entre les 15 pays qui ont été analysés pour le rapport.

En l’occurence, le Luxembourg compte uniquement 12% de personnes qui n’ont pas d’épargne. En Roumanie, en revanche, presque une personne sur deux (42%), n’est pas en mesure d’épargner. En France, nous nous trouvons 5% en dessous de la moyenne européenne à 23% ce qui demeure encore assez élevé pour un pays développé. Le résultat est encore plus étonnant en Allemagne où 32% de la population (soit plus que la moyenne européenne) n’est pas en mesure de mettre 1 euro de côté. Cela est en très grande partie du au salaire minimum qui est extrêmement faible chez nos voisins (ce qui se traduit par un très faible taux de chômage également).

Une amélioration notable

Bien que sur les 5 dernières années, le taux n’a reculé que de 2 points, il affiche une très belle évolution entre 2016 et 2017. Et pour cause, dans quasiment tous les pays étudiés, on a assisté à une baisse notable des personnes dans l’incapacité d’épargner. En l’occurence, la moyenne européenne est passée de 35 à 28. Dans certains pays, la progression est tout simplement hallucinante. Par exemple, en Pologne, le taux est ainsi passé de 47% à 27% en un an à peine. En Espagne, il est passé de 34 à 25. La France affiche également une belle évolution, passant de 28% à 23. Les français sont amenés à apprendre à épargner très jeunes puisque le Livret A est disponible dès la naissance. On peut aussi citer le Livret Enfant Fortuneo qui est accessible aux enfant dès leur naissance. Seuls les Pays-Bas voient leur taux augmenter de 21 à 23%.

Autre chiffre intéressant, 40% des personnes ayant de l’épargne ont moins de trois mois de salaire de côté. 3 mois, c’est le minimum que les experts conseillent afin d’assurer une sécurité financière. « Ces faibles épargnants peuvent ne pas être pauvres, mais ils sont financièrement fragiles. Ils peuvent ne pas être en mesure de gérer les dépenses inattendues, telles que les réparations, sans endettement ni forte réduction budgétaire.

Un manque de connaissance inquiétant

Le pire dans tout cela, c’est qu’une part énorme de la population ne se rend pas du tout compte de la situation dans laquelle elle se trouve. « Nous avons constaté que 19 % des personnes sondées ne peuvent pas citer le taux d’intérêt de leur épargne, et que 27 % ne savent pas combien elles paient pour leurs dettes. Une personne sur dix est même incapable de dire le montant de sa dette »

Il y a un manque d’éducation financière flagrant pour une part très importante de la population qui préfère faire l’autruche et « mettre la tête dans le sable » plutôt que d’assumer certaines informations négatives. D’après de nombreuses études, 33% des personnes sont totalement incapables de répondre à des questions relativement simples sur le taux d’intérêt…