BforBank

Quel a été le trio de tête dans la banque en ligne en 2017 ?

Les principaux groupes bancaires français ont publié leurs performances pour l’année 2017. En sachant que toutes les banques en ligne appartiennent à ces derniers, on a pu découvrir quelques statistiques intéressantes sur le nombre de clients de chaque établissement. Voici le trio de tête à la fin de l’année 2017.

Trio Banque en ligne

Boursorama et ING Direct sont devant

Alors que Boursorama Banque et ING Direct rivalisaient sérieusement ces dernières années pour la première place du classement, c’est la première qui a véritablement distancé la seconde au courant de l’année. Alors qu’elles étaient toutes deux au coude-à-coude au début de l’année 2017, Boursorama Banque finit l’année avec 300.000 clients (!) en plus. Cette croissance de 30% de sa base lui a permis d’atteindre 1,3 millions de clients, pendant qu’ING Direct a stagné autour du million. Cette dernière a fait le choix de faire payer les comptes inactifs de sa base depuis le mois de juin, ce qui lui a forcément fait perdre une base de sa base historique. Chez Boursorama Banque, le compte inactif n’est pas facturé, ce qui contribue évidemment à faire grossir les statistiques.

Derrière ce duo de tête, on retrouve ensuite Fortuneo – la banque du groupe Crédit Mutuel Arkéa – qui est toujours plutôt discrète. Elle préfère avancer le nombre de clients qu’elle compte à travers l’Europe entière (670.000) plutôt que le nombre de clients dans l’Hexagone. Selon plusieurs estimations, Fortuneo devrait cependant compter environ 450.000 clients en France.

Les banques plus jeunes se débrouillent bien

Derrière ce trio de tête, qui est également composé des trois plus anciennes banques en ligne du marché, on retrouve des établissements plus jeunes avec des promesses au moins aussi convaincantes. On peut citer par exemple Hello bank!, la banque en ligne du groupe BNP Paribas, qui a été créée en 2013. Cette dernière compte déjà 350.000 clients à travers la France, et 2,9 millions à travers l’Europe. Dans les résultats annuels annoncés par le groupe bancaire français historique, le digital prend une place clé dans la croissance à long terme. La croissance sur les dernières années (19% pour la France en 2017) montre les efforts fournis par Hello bank! pour s’imposer comme un acteur de référence.

On peut également citer Monabanq qui a réussi à parfaitement trouver sa place sur le marché déjà très concurrentiel. Alors que c’est la seule banque en ligne qui ne soit pas gratuite (il faut s’acquitter de 2 euros de cotisation par mois), c’est aussi la seule à ne pas demander de revenu mensuel minimum pour ouvrir un compte. En quelques années, la banque du groupe Crédit Mutuel CIC est parvenue à séduire plus de 300.000 clients. Avec un support client exceptionnel qui lui a valu le prix du « service client de l’année 2018 », la banque en ligne a vraiment réussi à établir une relation de confiance avec sa clientèle. Un argument hautement important quand on sait que l’un des obstacles principaux pour les gens qui migrent d’une banque traditionnelle à une banque en ligne est la crainte de perdre la relation client.

monabanq

Enfin, on pourra également citer BforBank, la banque en ligne du groupe Crédit Agricole. Certes, elle ne compte que 190.000 clients, mais sa croissance est forte sur les dernières années. Elle s’avère être aujourd’hui la banque la plus élitiste puisqu’elle demande un revenu mensuel minimum de 1.600 euros pour y ouvrir un compte (associé systématiquement avec une Visa Premier gratuite). Ses concurrentes en demandent pour la plupart entre 1.000 et 1.200 euros. Si elle s’avère orientée vers une clientèle haut de gamme, on appréciera quand même les excellentes solutions d’épargne de l’établissement : son assurance-vie en ligne a rapporté le meilleur rendement du marché en 2017 pour son fonds en euros, son offre bourse est hautement compétitive, et son livret d’épargne est généreux à l’ouverture.

Quel a été le trio de tête dans la banque en ligne en 2017 ?
4 (80%) 2 votes