HB

Les taux des crédits immobiliers au même niveau que fin 2016

L’Agence Nationale pour l’Information sur le Logement (Anil) sollicite à chaque trimestre les plus grands réseaux bancaires français sur l’évolution des taux qu’ils proposent en matière de crédit immobilier. Pour ce dernier trimestre, les taux moyens à 15, 20 et 25 ans sont quasiment inchangés par rapport au trimestre précédents. Ils sont plus faibles qu’au début 2017, et au même niveau qu’à la fin 2016.

Immobilier

Les taux sur toutes les échéances se stabilisent

L’Anil interroge à chaque trimestre le Crédit Mutuel, le Crédit Agricole, la Banque Postale ou encore la Caisse d’Epargne sur les taux qu’elles ont proposé sur les derniers mois. Cela permet d’avoir une idée de la tendance globale sur le marché de l’immobilier au fil des trimestres, en toute transparence. L’Anil anonymise toutes les données afin de ne pas porter préjudice aux différents établissements bancaires sollicités.

En l’occurrence, on apprend que les emprunteurs avec les « meilleurs dossiers » ont pu prétendre en moyenne à un taux de 1,18% sur 15 ans, 1,40% sur 20 ans, et 1,64% sur 25 ans. Ces taux sont légèrement plus faibles que ceux constatés au début de l’année 2017. Ils sont sensiblement les mêmes qu’à la fin 2016. Une raison qui explique cette baisse par rapport à 2017 est que les banques rognent sur leurs marges pour maintenir des volumes de crédits importants. Elles ont donc tendance à baisser le taux des crédits immobiliers (alors même que la conjoncture économique pousse à une remontée des taux) pour inciter les particuliers à souscrire à un prêt à l’habitat.

Autre avantage du crédit immobilier pour les banques : ce type d’emprunt pousse à fidéliser les clients sur le long terme. Une étude récente montre que le premier facteur de changement de banque en France est le crédit immobilier. L’insatisfaction du service ou les tarifs pratiqués par un établissement bancaire ne viennent qu’après. Octroyer un crédit immobilier à un particulier, c’est donc un moyen simplifié pour les banques de conserver le client dans le temps.

Les conditions restent très favorables

Si les meilleurs dossiers bénéficient de conditions très favorables pour l’emprunt, les moins bons dossiers s’en sortent encore plutôt bien : 2,35% sur 20 ans, et 2,45% sur 25 ans. D’un établissement bancaire à un autre, ces taux peuvent varier selon le dossier et les conditions de l’emprunt.

Pour ne prendre qu’un seul exemple, ING Direct vient d’annoncer que ses clients bénéficieraient d’un taux préférentiel s’ils souscrivent à un crédit immobilier entre la mi-mai et la mi-juin. Sur un crédit immobilier de 200.000 euros sur une durée de 15 ans, le taux (avant négociation) sera de 1,54% pour un client ING Direct contre 1,70% pour une personne qui n’est pas clientèle de l’établissement. A noter qu’ING Direct offre la possibilité de réaliser une simulation en ligne gratuite, avec un accord de principe dès la fin du formulaire. Evidemment, selon le dossier, ING Direct peut revoir à la baisse le taux appliqué. Dans tous les cas, il faut domicilier 1.200 euros de revenus par mois pour être éligible à ouvrir un compte dans l’établissement.

Parmi les banques en ligne, les taux annoncés sur chacun des sites officiels sont des taux moyens constatés. Chez Boursorama Banque, le taux affiché est de 1,65% pour un emprunt sur 15 ans d’un montant de 200.000 euros. Ce crédit immobilier Boursorama Banque a vu son taux remonter ces derniers mois. Chez BforBank, on retrouve un taux légèrement moins compétitif à 1,87% sur la même période et avec le même montant. Fortuneo est quant à lui à 1,62%. Hello bank! ne communique pas sur le taux moyen appliqué, mais assure qu’une réponse sera apportée sous 48 heures pour le crédit immobilier Hello bank!. Enfin, le dernier Monabanq ne propose pas encore de crédit immobilier : la banque en ligne du groupe Crédit Mutuel CIC se contente d’offrir des crédits à la consommation.

Les taux des crédits immobiliers au même niveau que fin 2016
5 (100%) 1 vote