HB

Taxation de votre épargne : prélèvement forfaitaire à 30%

Peu importe où vous placez votre argent, vous aurez très souvent des cotisations sociales et des impôts à payer sur les revenus alors générés. En 2018, le nouveau gouvernement du président Emmanuel Macron prévoit d’augmenter les cotisations sociales pour les faire passer de 15,5% à 17,2%. En échange de cette hausse, le Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU) à 30% sera mis en place à compter de 2018. De quoi grandement favoriser l’épargne des Français. 

Prélèvement forfaitaire universelle

Un allègement de l’impôt grâce au CFU

Cette nouvelle réglementation devrait être votée en fin d’année pour une mise en application à compter de 2018. Elle permettra aux personnes ayant une tranche d’imposition élevée de ne pas avoir à payer une somme trop importante du fait du cumul des prélèvements sociaux et des impôts. De surcroit, cela permettra de simplifier considérablement la gestion de votre épargne et offrira davantage de transparence aux épargnants.

Point qui avait fait beaucoup jaser, la hausse de la CSG de 1,7 point est en plein coeur du programme d’Emmanuel Macron. Elle permettra de diminuer les cotisation sociales avec, pour objectif principal, la hausse du pouvoir d’achat des salariés. Les revenus du capital sont autant touchés que ceux du travail avec son passage de 15,5% à 17,2%. Si l’on ne prend que les prélèvements sociaux en compte, tous les revenus du capital seront davantage taxé (mis à part le Livret A et le LDDS).

En revanche, grâce au Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU), les plus lourdement imposés ne pourront pas dépasser 30% d’impôts + prélèvements sociaux. Cette nouvelle formule vise vraiment à simplifier la gestion et encourager les contribuables à investir sur des placements générants des revenus du capital. Tous les revenus de l’épargne mobilière seraient concernés, c’est-à-dire les intérêts, dividendes, les plus-values et également parfois même les contrats d’assurance-vie.

Avec un taux de 30% universel, cela signifierai 12,8% d’impôt sur le revenu si l’on prend en considération que la CSG passe à 17,2%. Cette modification bénéficiera à de nombreuses personnes dans la mesure où celles qui sont gagnantes avec l’ancienne formule pourront la conserver. En revanche, les personnes dont le taux d’imposition seul est à 30% ou plus seront gagnantes puisqu’elles ne pourront pas dépasser le prélèvement forfaitaire unique à 30%. A l’heure actuelle, les personnes qui ont un TMI (tranche marginale d’imposition) sont aux taux de 43,97% pour 30% de TMI, 54,41% pour 41% de TMI et 58,21% pour 45% de TMI. C’est notamment cette dernière tranche qui va presque pouvoir diviser par 2 ses impôts sur les plus-values mobilières.

Enfin, notez que pour le PEA et le Livret A, rien ne changera et que ces placements continueront à bénéficier de leurs avantages fiscaux comme c’est le cas actuellement.

Source : http://www.normandie-tv.fr/