HB

Transferwise veut lever plus de 100M$ à une valorisation 1,5Mds

Oui, certaines fintech ont véritablement pris leur envol. C’est le cas notamment de la britannique Transferwise qui a déjà levé 117 millions de dollars et qui compte encore lever au moins le même montant dans les semaines à venir. Le tout pour une valorisation à plus d’1,5 milliards de dollars.

Transferwise

La licorne Transferwise a le vent en poupe. Le spécialiste des transferts internationaux serait en train de négocier un nouveau tour de table avec une valorisation dépassant le milliards de dollars. A l’heure actuelle, le service représente 10% des transferts internationaux en dehors du Royaume-Uni, et il fait transiter plus d’un milliard de dollars tous les mois par son système. Evidemment, quand il est 8 fois moins cher que n’importe quelle banque traditionnelle pour transférer des fonds d’une devise à une autre, ce serait dommage de ne pas en profiter. Ce sont plus d’un million de clients qui l’utilisent régulièrement.

Transferwise arrive au moment opportun

Ces dernières semaines, on assiste à une véritable consolidation dans le domaine du paiement. On a vu notamment Worldpay mettre plus de 7,4 milliards de dollars sur la table pour racheter Vantiv aux Etats-Unis, ou encore les fonds Blackstone et CVC Partners faire une offre sur la société britannique cotée PaySafe à hauteur de plus de 3,8 milliards de dollars. Très clairement, Transferwise a le vent en poupe, et cette poussée vers des valorisations en milliards lui permettra probablement de réaliser son nouveau tour de table sans trop de difficulté.

Plus généralement, l’industrie de la fintech connaît actuellement une vraie phase de consolidation. Cela se voit depuis quelques mois en France où de nombreux acteurs passent finalement sous la houlette de géants de l’industrie. Cela se vérifie notamment dans la partie crowdfunding où la Banque Postale a racheté KissKissBankBank, ou encore Tikehau Capital qui a mis la main sur Credit.fr.

Transferwise, cible idéale pour un grand groupe ?

Si pendant très longtemps Transferwise a clôturé ses comptes dans le rouge, la fintech est finalement passée cette année dans le vert, montrant des signes positifs quant à la maîtrise de sa croissance. Maintenant pour passer un cap et parvenir à s’installer solidement dans tous les pays d’Europe et aux Etats-Unis, il lui faudra un soutien financier de taille. Une nouvelle levée de fonds lui permettra probablement de réaliser cet objectif, avant d’un jour passer sous la houlette d’un géant de l’industrie du paiement ?